Une naine de jardin aux seins nus suscite l’indignation à Turnhout

Une naine de jardin aux seins nus placée dans le jardin-avant d’une maison de Turnhout est loin de plaire à tout le monde. La statuette, nommée "Betty", appartient à Louis Poels, un habitant âgé de 85 ans. Plusieurs gardiens de la paix se sont offusqués de cette poitrine dénudée, mais Louis Poels a d’ores et déjà annoncé qu’il ne comptait ni rhabiller la naine, ni la déplacer à l’arrière de sa demeure.

Une naine de jardin aux seins nus placée dans le jardin-avant d’une maison de Turnhout est loin de plaire à tout le monde. La statuette, nommée "Betty", appartient à Louis Poels, un habitant âgé de 85 ans. Plusieurs gardiens de la paix se sont offusqués de cette poitrine dénudée, mais Louis Poels a d’ores et déjà annoncé qu’il ne comptait ni rhabiller la naine, ni la déplacer à l’arrière de sa demeure.

C’est de son voisin que Louis Poels a reçu la naine de jardin en topless. Il l’a alors placée à l’avant de sa maison, aux-côtés de deux autres nains de jardin. 

En début de semaine, Louis Poels a reçu la visite de gardiens de la paix. D’après ces derniers, la statue n’a pas sa place à cet endroit, car elle risque selon eux de choquer les enfants de passage. Les gardiens de la paix ont dès lors demandé à l’habitant de cacher la poitrine ou de déplacer la naine de jardin à l’arrière. Chose que Louis Poels refuse de faire. 

(Lire la suite en-dessous de la photo)

"Je ne comprends pas que la ville ait le temps de faire des remarques sur un lutin. D’après moi, il y a des affaires bien plus importantes à résoudre", a commenté le propriétaire de Betty. "N’ont-ils vraiment rien d’autre à faire ? Aucun des voisins ne s’est montré dérangé, pas même ceux qui ont des enfants", précise-t-il. 

Les gérants du magasins d’où provient Betty n’ont pas caché leur étonnement face à la polémique. "C’est la première fois qu’on entend une telle chose", a-t-on réagi au centre de jardinage Pelckmans. "Pourtant, Betty et Raf - le nain de jardin qui a un zizi à l’air – sont nos nains les mieux vendus", précise-t-on au micro de Radio 2 Anvers. "D’après moi, il y en a certainement au moins deux par commune", ajoute Jef Pelckmans. 

Reste à voir si la commune de Turnhout persistera dans sa demande. Louis Poels a annoncé qu’il n’obtempèrera que si un procès est intenté. 

Les plus consultés