Une mini-tornade provoque des dégâts à Kapellen et Brasschaat

Entre 18 et 19 heures lundi soir, une mini-tornade a causé de nombreux dégâts dans certaines rues de Kapellen et de Brasschaat, au nord d’Anvers. Des arbres sont tombés et des meubles de jardin se sont envolés. Certaines toitures ont été endommagés. Plusieurs rues ont été inondées. Mais heureusement personne n'a été blessé.

Peu avant 18 heures, le vent s'est soudain mis à souffler très fort accompagné de fortes averses dans certains quartiers de Kapellen et de Brasschaat. À Kapellen, une mini-tornade a traversé un quartier proche de la Heidestraat, provoquant le déracinement de nombreux arbres. Les maisons sont également endommagées, bien qu'elles soient encore habitables. La tornade est un phénomène très rare en Belgique.

Chargement lecteur vidéo ...

"Dans le parc de Brasschaat, des arbres ont été déracinés et des branches se sont détachées. Pour des raisons de sécurité, plusieurs chemins ont été fermés au public. Et à Maria-ter-Heide, plusieurs rues et carrefours ont été inondés", explique Koen Van Der Zwalm de la zone des pompiers du Rand. "Heureusement, personne n'a été blessé."

Cet habitant de Kapellen a été très impressionné par la mini-tornade : "Soudain, il s'est mis à pleuvoir et le vent à commencé à souffler très fort et nous avons entendu un grand bruit. Au début, nous pensions que c'était un coup de tonnerre, mais il s'est avéré que plusieurs arbres étaient tombés dans notre rue. Un arbre est tombé juste à côté de ma voiture. À notre porte d'entrée, il y avait une lucarne ; elle a été arrachée et s'est retrouvée sous deux arbres. Chez un voisin, une partie du toit a disparu. Le vent était très fort, il n'y avait pas de véritable direction. Les meubles de jardin et les trampolines se sont mis à voler, pas tous dans la même direction mais tout s'est entrecroisé. Chez notre voisin, un arbre est tombé sur son abri de jardin. Les pompiers sont venus couper un arbre pour que nous puissions rouvrir notre porte d'entrée et remettre l'électricité en marche. Ensuite ils ont nettoyé la rue".

Les plus consultés