Chargement lecteur vidéo ...

Diffusion de photos de stars nues : la police met la main sur deux suspects qui sont passés aux aveux

Deux suspects ont été interpellés mercredi dans l'enquête sur la diffusion de photos et de vidéos de nu montrant des personnalités publiques flamandes. L'un des deux hommes - un Anversois de 22 ans - a été libéré sous conditions mercredi, tandis que l'autre - un Gantois de 27 ans - était placé sous mandat d'arrêt. Ce vendredi, ce dernier a également été libéré sous conditions. 

Il y a quelques semaines, des centaines de milliers d’internautes flamands ont reçu, via les réseaux sociaux, des photos et des vidéos à caractère sexuel de célébrités, principalement des hommes. Parmi eux se trouvaient le présentateur Peter Van De Veire, le musicien Sean Dhondt, ainsi que le chanteur et comédien Steven Van Samang. Ce dernier avait décidé de porter plainte. Les deux autres s’étaient exprimés en public pour exprimer leurs regrets et dénoncer la diffusion de ces images. 

Moins d’un mois après les faits, deux suspects ont donc été interpellés. "Le juge d'instruction a saisi la Computer crime unit de la police fédérale dans le cadre d'un dossier concernant la diffusion d'images à caractère sexuel d'une personnalité médiatique néerlandophone, et ceci dans le but d'effectuer une enquête informatique et numérique permettant d'identifier les suspects de la diffusion des images litigieuses", a expliqué le parquet de Bruxelles mercredi. 

"Deux suspects ont pu être identifiés. Il s'agit de deux jeunes hommes qui reconnaissent la matérialité des faits. L'un a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction. Il comparaîtra devant la chambre du conseil vendredi. L'autre a été libéré par le juge, moyennant des conditions strictes", a poursuivi le parquet. 

Pour parvenir à leur fin, les deux jeunes hommes avaient créer un faux compte. On ne sait pas encore si d’autres personnes sont impliquées dans cette affaire, mais l’enquête suit son cours. La diffusion de photos de nues sans l’approbation de la personne concernée peut être sanctionnée de lourdes peines allant jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 80.000 euros d’amende. 

Dennis Goeman, du parquet de Bruxelles, se félicite de la rapidité de l’enquête :

Chargement lecteur vidéo ...

Le deuxième suspect également libéré sous conditions

Le suspect qui avait été placé sous mandat d'arrêt mercredi a comparu ce vendredi devant la chambre du conseil. Il a ensuite également été libéré sous conditions, a confirmé son avocat.  

Selon les informations obtenues par la VRT, le Gantois de 27 ans n'en était absolument pas à son premier essai. Par le biais de faux profils sur les réseaux sociaux, il a approché de nombreux hommes - homosexuels et hétérosexuels - pour collectionner des images dénudées et à caractère sexuel. Certaines des victimes ont porté plainte à la police. 

Les plus consultés