JBO

Avec cinq nouveaux Diables, la Belgique fait match nul contre la Côte d'Ivoire

La Belgique, évoluant avec de nombreux nouveaux joueurs et habituels remplaçants, n'a pas pu faire mieux qu'un partage face à la Côte d'Ivoire (1-1) jeudi soir en match amical. Cette rencontre était la première avec des supporters au stade Roi Baudouin depuis le 19 novembre 2019 et un large succès contre Chypre. Elle met aussi un terme à une série de douze victoires.

Roberto Martinez a tenu parole jeudi soir, donnant l'opportunité aux jeunes et habituels remplaçants de s'illustrer avec les Diables Rouges. L'entraineur espagnol a notamment titularisé Zinho Vanheusden et Alexis Saelemaekers, deux nouveaux venus dans la sélection belge. Jeune et expérimentale, l'équipe belge a entamé la rencontre en enchaînant les longues possessions. Malgré quelques combinaisons intéressantes, Sylvain Gbohouo, gardien ivoirien, n'a pas été inquiété avant la 17e minute.

Après un beau débordement de Leandro Trossard, Michy Batshuayi a vu son tir contré par la défense adverse. Roberto Martinez a encore vu son équipe se procurer des occasions via Saelemaekers, d'une frappe trop enlevée (29e), et Batshuayi, qui a galvaudé un coup franc pourtant idéalement placé (31e). Peu en vue pendant la première mi-temps, la Côte d'Ivoire a envoyé son premier tir cadré à la 40e minute via Max-Alain Gradel. Simon Mignolet, pour la première fois capitaine des Diables Rouges, s'en est emparé sans problème.

Malgré une meilleure entame de seconde période des Éléphants, dirigés pour la première fois par le Français Patrice Beaumelle et dangereux via Maxwell Cornet (51e), c'est bien la Belgique qui a pris les commandes du match. Trouvé sur son flanc droit, Saelemaekers a adressé un centre parfait à Batshuayi (photo), qui a dû s'y reprendre à deux fois pour tromper le gardien adverse (1-0) à la 53e minute. Déjà double buteur contre l'Islande en septembre, l'attaquant de Crystal Palace a inscrit son 19e but avec les Diables, le tout en 31 apparitions.

Après avoir injecté Divock Origi, Christian Benteke et Yari Verschaeren à la 68e minute, Martinez a offert à Hendrik Van Crombrugge, Sebastiaan Bornauw et Joris Kayembe, montés en cours de jeu, leur première apparition chez les Diables. C'est alors Benteke, plus ancien sur le terrain, qui a terminé la rencontre avec le brassard de capitaine. A peine monté au jeu, le gardien anderlechtois a signé un arrêt déterminant sur un tir de Pépé (79e).

Pas assez dangereuse dans l’offensive, la Belgique a vu les Ivoiriens se montrer de plus en plus menaçants. Héritant d'un pénalty dans les dernières minutes après une faute de Bornauw, la Côte d'Ivoire a égalisé grâce à Franck Kessié (1-1, 86e). Les Diables Rouges laissaient ainsi filer leur 13e victoire de rang.

Ils prendront dimanche la direction de Londres pour affronter l'Angleterre (18h) à Wembley. Après deux victoires en autant de rencontres dans son groupe en Ligue des Nations, l’équipe de Roberto Martinez - qui devrait avoir un autre visage que celui au coup d'envoi de ce jeudi - tentera de continuer son parcours sans faute contre des Anglais accrochés par le Danemark en septembre.

Pour ce choc contre les Three Lions, la Belgique devrait pouvoir enregistrer les retour de Thomas Meunier, Axel Witsel, Jason Denayer, Youri Tielemans, Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne et Toby Alderweireld, tous préservés jeudi. Ensuite, les Belges se rendront à Reykjavik pour défier l'Islande mercredi, largement battue (5-1) par les Diables il y a un mois.

Les plus consultés