DLE

Le premier A400M, nouvel avion-cargo de la Défense, a rejoint la base de Melsbroek

Le premier des huit avions de transport Airbus A400M Atlas destinés à opérer au sein une d'unité belgo-luxembourgeoise basée à l'aéroport militaire de Melsbroek (Brabant flamand) - l'unique appareil grand-ducal - est arrivé ce vendredi matin à sa base d'attache, en provenance du Luxembourg. La Belgique achètera les sept autres appareils, qui doivent remplacer les C-130 en fin de carrière.

Ce gros appareil de transport militaire, un quadrimoteur revêtu d'une livre grise, avait décollé ce vendredi matin de Luxembourg et a survolé toutes les provinces belges avant de se poser à Melsbroek via la piste 25R (droite) de l'aéroport de Bruxelles-National, contigu à la base militaire. Deux camions de pompiers l'ont copieusement arrosé (photo), comme il est de tradition, dans le monde aéronautique, pour des événements marquants.

Immatriculé CT-01, l’avion a effectué un tour de Belgique aux mains d'un équipage mixte, belgo-luxembourgeois. C'est le premier appareil militaire détenu en propre par le Grand-Duché depuis le retrait d'avions légers en 1968. L'A400M a été accueilli par les ministres de la Défense des deux pays, Ludivine Dedonder et François Bausch, qui ont salué l'"excellence" de la coopération intense qui unit les deux pays dans de nombreux domaines, allant de la formation aux opérations en passant par les programmes d'achat communs.

DLE

La Belgique et le Grand-Duché avaient décidé dès 2001 d'acquérir et d'opérer huit de ces avions de nouvelle génération, dont un luxembourgeois. L'A400M luxembourgeois aurait, contractuellement, dû être livré en mai dernier, près de 19 ans après la passation du contrat. Arrivé mercredi soir à Luxembourg, il a été présenté jeudi aux autorités des deux pays, dont le grand-duc Henri, avant de gagner sa "Main Operating Base" (MOB) de Melsbroek dans l'attente de la livraison des sept appareils belges d'ici fin 2023, qui remplaceront les C-130 Hercules quasi-cinquantenaires.

Les huit A400M seront utilisés "sans distinction de nationalité", alors que l'armée luxembourgeoise fournira trois équipages (soit six pilotes et six soutiers, mieux connus sous l'appellation anglaise de "loadmasters"). L'A400M, fruit d'une coopération entre sept pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Turquie), est en effet capable de transporter jusqu'à 37 tonnes de fret sur 4.500 km ou 17 tonnes sur 5.800 km et de larguer 116 parachutistes en un seul passage.

Le coût total du programme est toutefois passé, au gré des retards et des difficultés techniques, de 20 à plus de 30 milliards d'euros.

Chargement lecteur vidéo ...
DLE
Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés