Photonews

Près de 3.000 infections et 100 hospitalisations par jour : les mesures de prévention sont renforcées

Le nombre moyen de nouvelles infections au coronavirus s'élevait à 2.916 par jour entre le 29 septembre et le 5 octobre, ce qui représente une augmentation de 72% par rapport à la période de sept jours précédente. C’est ce qu’indiquent les chiffres provisoires de la dernière mise à jour du tableau de bord de l'Institut de santé publique Sciensano. Près de 100 personnes sont désormais admises quotidiennement à l'hôpital pour être traitées pour le Covid-19. Entretemps, des mesures renforcées pour lutter contre la propagation du coronavirus entrent en vigueur ce vendredi, pour un mois : la bulle de contacts rapprochés est réduite à 3 personnes pour chaque citoyen, les cafés doivent fermer à 23h et ne plus servir qu’à des tables de 4 personnes maximum.

Le nombre de contaminations pour 100.000 habitants calculé sur la période de 14 jours allant du 22 septembre au 5 octobre s'établit désormais à 281 (soit une augmentation de 84%) pour l'ensemble du territoire.

Quelque 36.600 tests de dépistage sont effectués quotidiennement et révèlent une moyenne de 8,2% de résultats positifs. Ce pourcentage est en progression constante.

Pas moins de 96 malades sont toujours admis en moyenne chaque jour dans les hôpitaux belges. Quelque 1.110 patients souffrant de Covid-19 sont actuellement hospitalisés, dont 213 aux soins intensifs et 96 qui reçoivent une aide respiratoire.

Le virus Sars-CoV-2 a entrainé la mort de 10.126 personnes en Belgique depuis le début de la pandémie. Le nombre de décès quotidien était passé à 12 en moyenne, entre le 29 septembre et le 5 octobre.

Début d'un mois de mesures renforcées : retenez le chiffre 4

Alors que la Belgique fait face à une flambée d'infections au nouveau coronavirus et que de plus en plus de lits d'hôpitaux sont occupés par des patients atteints du Covid-19, de nouvelles mesures entrent en vigueur ce vendredi pour une durée d'un mois.

Le nouveau ministre de la Santé Frank Vandenbroucke l'a répété plusieurs fois mardi, lors de l'annonce des nouvelles mesures, un seul chiffre est à retenir: quatre. Quatre comme le nombre de personnes autorisées à table dans les cafés et les bars. Quatre est aussi le nombre d'amis que l'on peut inviter chez soi ou avec lesquels on peut faire des activités non organisées hors de son domicile, comme visiter un musée par exemple.

A partir de ce vendredi et pour un mois, le nombre de contacts rapprochés pour chaque individu est lui limité à trois. "Trois contacts plus moi, cela fait quatre", avait expliqué Frank Vandenbroucke mardi. Il s'agit des personnes avec lesquelles les règles de distance sociale ne sont pas forcément respectées, celles que l’on peut serrer dans ses bras et approcher à moins de 1,5m sans porter de masque.

Si les gouvernements fédéral et des entités fédérées ont souhaité clarifier la situation, des nuances complexifient tout de même la compréhension des règles. Ainsi, le chiffre de quatre est érigé en règle d'or mais si le ménage est composé de plus de quatre personnes, il peut toutefois faire des activités hors du domicile ou se rendre dans un café à plus de quatre. Les personnes avec lesquelles on réalise ces activités ou on va boire un verre ne doivent en outre pas nécessairement être les contacts rapprochés. Il peut s'agir d'autres personnes mais alors la règle d'1,5 m de distance doit être respectée ou il faut porter un masque.

Autre mesure: les cafés et bars devront fermer leurs portes à 23h, tandis que les règles ne changent pas dans les restaurants. En Région bruxelloise, les cafés, bars et salons de thé ont par contre dû fermer leurs portes jeudi à 7h, pour un mois. La capitale a pris des mesures plus strictes qu'au niveau national, concentrant le plus grand nombre d'infections. Le réseau hospitalier bruxellois se trouve également fortement sous tension.

Outre la fermeture des bars et cafés, la consommation d'alcool est interdite dans l'espace public sur tout le territoire de la Région bruxelloise et les salles de fête demeurent fermées. Bruxelles a également interdit le public aux compétitions sportives amateures en intérieur et a prolongé l'obligation de fermeture des night shops et salles de jeu à 22h. La consommation de produits alimentaires sur les marchés reste interdite pour la même période.

Au niveau national, le télétravail redevient par ailleurs fortement conseillé, pour éviter que trop de personnes ne se retrouvent sur la route, dans les transports en commun, pour rejoindre leur lieu de travail. Le but de ces mesures strictes est d'enrayer la propagation du nouveau coronavirus, mais aussi de permettre aux écoles et universités de rester ouvertes, et à l'économie de continuer à tourner.

Les plus consultés