Peut-on éviter un nouveau confinement ? Le ministre de la Santé "ne peut rien garantir"

Le ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (SP.A), ne peut pas garantir qu’il n’y aura pas un deuxième confinement en Belgique. Le ministre était invité dimanche sur le plateau de la chaîne privée flamande, VTM. "Ce n’est pas simple. Je ne peux pas anticiper les faits, mais ce que je peux annoncer, à contrecœur, c’est un automne difficile", a-t-il indiqué. 

"Les journées raccourcissent, deviennent plus sombres et plus froides. C’est différent du mois de mars, où on pouvait encore espérer l’arrivée du printemps et de l’été", a expliqué Frank Vandenbroucke. 

Pour le ministre de la Santé, le message est clair : "Nous devons nous strictement nous en tenir aux nouvelles règles. Au plus nous sommes sévères avec nous-mêmes, au moins les prochaines étapes seront drastiques". 

Un nouveau lockdown est-il finalement réellement exclu ? "Je ne peux rien garantir", a répondu Frank Vandenbroucke. "Mais si nous faisons face ensemble à la crise, il y a une grande chance qu’on aboutisse à ce que l’on désire atteindre". 

Vers des mesures encore plus strictes ?

Invitée sur le plateau de l’émission dominicale ‘De Zevende dag’ (VRT), l’infectiologue Erika Vlieghe n’a pas caché son inquiétude face à la situation actuelle. "Il faut dire les choses telles qu’elles sont : cela ne va pas bien", a-t-elle déclaré. 

L’infectiologue, ainsi que la gouverneure de la province d’Anvers, Cathy Berx, estiment que des mesures encore plus strictes s’imposent. Elles évoquent par exemple une limitation encore plus importante du nombre de contacts étroits, mais aussi appliquer la règle des tables de quatre personnes maximum dans les restaurants. 

Erika Vlieghe n’exclut pas non plus un nouveau confinement. "Tout le monde dit qu’un nouveau lockdown est tabou, et qu’on ne le fera plus jamais. Mais que faire alors ? Le nombre de cas explose, et il faut donc à moment donné faire un choix", estime-t-elle. 

Pression accrue sur les soins de santé

Egalement présente au 'Zevende dag', la dirigeante du réseau de soins Zorgnet-Icuro, Margot Cloet, a également tiré la sonnette d'alarme. "Si aucune mesure supplémentaire n'est prise contre le coronavirus, je crains que le réseau de soins ne va pas tenir", a-t-elle averti.

A ses yeux aussi, la Belgique n'est plus très loin d'un nouveau confinement. Le secteur des soins de santé commence à ressentir les effets de l'augmentation du nombre de contaminations, notamment le personnel des centres de soins résidentiels qui commence à avoir du mal à s'organiser.

On notera enfin que pour le moment, la Belgique ne dispose toujours pas d'un baromètre couleur suivant le niveau de contamination. Mais, à entendre l'infectiologue Erika Vlieghe, le royaume serait aujourd'hui en orange, en route vers le rouge

Les plus consultés