Eliane Tillieux, première femme à présider la Chambre depuis 1830

La Chambre a désigné ce mardi la socialiste Eliane Tillieux (photo) à sa présidence, par 91 voix contre 40 pour sa concurrente Valérie Van Peel (N-VA). Pour la première fois de son histoire, l'assemblée de 150 députés sera dirigée par une femme.

"C'est une victoire que je souhaite dédier à toutes les femmes et tous les hommes qui se battent pour la liberté, l'égalité et l'émancipation des femmes", a déclaré la nouvelle présidente. Le nouveau gouvernement fédéral est composé paritairement d'hommes et de femmes. Les deux parlements fédéraux, la Chambre et le Sénat, seront quant à eux présidés par des femmes.

"C'est révélateur de la vigueur de nos forces de progrès", a souligné Eliane Tillieux. La socialiste francophone prend la place de Patrick Dewael (Open VLD), monté au perchoir après les élections de mai 2019. Le libéral flamand a dirigé les travaux de l'assemblée dans des circonstances particulières, non seulement une longue crise politique mais également la crise sanitaire liée au coronavirus qui a mené à l'octroi de pouvoirs spéciaux au gouvernement et contraint le parlement à revoir son fonctionnement.

Vieux routier de la politique belge, le libéral flamand (photo) a pointé du doigt l'évolution du débat politique marqué par la place sans cesse croissante de la polémique et des réseaux sociaux. "Notre assemblée doit rester un lieu de débat, où l'échange des idées doit se faire dans le respect et non dans la confrontation permanente", a-t-il dit avant de quitter le siège du président. Après plus d'un an à observer la réserve due à sa fonction, il a fait savoir qu'il retrouvait sa "liberté d'expression".

La N-VA, premier groupe d'opposition, a souhaité bonne chance à la nouvelle présidente. "Nous vous considérons comme notre présidente qui veille au respect des prérogatives de tous les membres de ce parlement", a expliqué le chef de groupe, Peter De Roover. Parmi les évolutions qu’Eliane Tillieux souhaite apporter à cette assemblée, ainsi que le prévoit l'accord de majorité, figure en première ligne la participation des citoyens. "Le parlement doit être repensé pour être la maison de la démocratie", a-t-elle dit.

La Chambre a également désigné ses trois vices-présidents: la première vice-présidence va à Valérie Van Peel (N-VA), la seconde à Wouter De Vriendt (Ecolo-Groen) et la troisième au président du Vlaams Belang, Tom Van Grieken.

Les plus consultés