Plusieurs universités flamandes passeront lundi au code orange

Alors que les universités d’Anvers, de Gand et de Hasselt avaient déjà entamé l’année académique en code orange, la KU Leuven (photo), l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles (VUB) et l‘école supérieure Thomas Moore ont annoncé ce mardi qu’elles passeraient dès lundi elles aussi à un régime en code orange. Ce qui signifie que des cours seront encore donnés sur les campus, mais à un nombre restreint d’étudiants. Ainsi, par exemple, sur les 13 campus de l'Université de Louvain les cours devraient être donnés pour moitié à distance et pour l'autre moitié dans les infrastructures habituelles.

La KU Leuven, la VUB et plusieurs écoles supérieures associées avaient opté pour démarrer l’année académique en code jaune - comme toutes les écoles maternelles, primaires et secondaires du pays -, mais elles passeront finalement au code orange au terme de quatre semaines de cours, au vu de la croissance rapide du nombre de contaminations au Covid-19, d’admissions dans les hôpitaux et même de décès avant tout dans les villes.

"Nous avions espéré pouvoir effectuer une bonne introduction en cinq semaines, mais la situation est ce qu’elle est. Il est nécessaire de passer au code orange", estime le recteur louvaniste Luc Sels (photo). "Le virus se propage de plus en plus vite dans tout le pays. Nous avons un impact dans les villes où sont installées les universités, certainement quand il y a de grands campus. Nous souhaitons donner priorité à l’enseignement obligatoire. Et nous devons aussi veiller à ce que les plus vulnérables dans notre société ne doivent pas faire face à une situation encore plus grave", précisait le recteur de la KU Leuven.

Le code orange réduit nettement le nombre d’étudiants sur les campus. Ainsi, dans les auditoires, seule une place sur cinq peut être occupée et tout le monde doit porter un masque. Dans des cours donnés en plus petit groupe, avec masque, une place sur deux peut être occupée.

Dans les écoles supérieures également, c’est un étudiant sur cinq qui peut être présent sur le campus. Les autres doivent suivre les cours à distance, en ligne.

La façon adaptée de travailler entrera en vigueur lundi 19 octobre, pour des dizaines de milliers d’étudiants de l’Association KU Leuven. Le recteur Luc Sels souligne que, contrairement au confinement du printemps, ce ne sont pas tous les cours qui seront données via l’internet.

"Nos exercices de laboratoires, nos cours de pratique et nos exercices dans les locaux informatiques se poursuivront comme les semaines précédentes".

L’école supérieure Thomas Moore précise, dans son mail à son personnel et ses étudiants, que les activités culturelles et sportives ne seront plus autorisées sur le campus. Quant aux activités sportives liées à des cours, elles suivront les directives des secteurs professionnels.

Les plus consultés