A Bruxelles, les hôpitaux passent en phase 1B alors que le nombre quotidien d’infections a doublé en une semaine

Les hôpitaux bruxellois passent en phase 1B pour la gestion des malades du Covid. D'ici 48 heures au plus tard, ils devront réserver 50% de leurs lits en soins intensifs pour les malades du Covid. L’information, rapportée par la RTBF, a été confirmée par le cabinet du ministre bruxellois de la Santé, Alain Maron. Actuellement, un test de dépistage sur cinq se révèle positif dans la capitale.

Ce mercredi, tous les hôpitaux belges étaient passés en phase 1A, c'est-à-dire qu'ils doivent réserver 25% des lits en soins intensifs au traitement de malades Covid. Mais, à la lumière de la situation épidémique dans la capitale, il a été décidé que les établissements bruxellois passeraient, eux, déjà en phase 1B. 

D'ici 48 heures, ceux-ci devront réserver 50% de leurs lits en soins intensifs aux patients atteints du coronavirus. La décision pourrait avoir pour conséquence la déprogrammation d'autres interventions qui nécessitent un séjour en soins intensifs.

"Un taux jamais atteint jusqu’ici"

D’après le porte-parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem, qui s’exprimait ce mercredi, le nombre de nouveaux cas par jour à Bruxelles a en moyenne doublé sur une semaine. Si l'augmentation dans la capitale est moins rapide que dans le reste du pays, un test sur cinq y est par contre positif.

Les chiffres pour la Région de Bruxelles-Capitale restent "considérables" mais l'augmentation du nombre de cas y est moins rapide que dans le reste du pays. "Cela peut être le fait de mesures plus strictes, même s'il est un peu tôt pour le dire, ou d'une saturation des centres de testing", a-t-il précisé. 

En outre, à Bruxelles, un test réalisé sur cinq est positif. "Nous n'avions jamais atteint ce taux jusqu'à présent", a ajouté Yves Van Laethem, pour qui "il est difficile aujourd'hui de ne pas employer le terme de 'deuxième vague'". "Édicter des mesures n'est pas suffisant, il faut les appliquer". 

La Belgique "entre rouge et rouge foncé"

La Belgique oscille "entre des nuances de rouge et rouge foncé, avec les plus fortes hausses en Wallonie, dont le Brabant wallon où les chiffres doublent tous les cinq jours", poursuivi Yves Van Laethem, rappelant que "le doublement maximal prévu pour ce virus est tous les trois jours". 

Seule la République tchèque compte actuellement plus d'infections (par 100.000 habitants) parmi les pays européens. La hausse des contaminations se marque particulièrement dans le sud du pays. 

En Flandre, le nombre d'infections est actuellement plus faible par rapport au reste du pays mais "il double chaque semaine", pointe le porte-parole. "Si cette tendance se poursuit, l'impact sera équivalent au nord et au sud du pays."

Les plus consultés