Malgré la crise, le chiffre d'affaires de l'agriculture flamande au plus haut depuis 2013

Les agriculteurs et horticulteurs flamands devraient avoir généré cette année un chiffre d'affaires de 5,76 milliards d'euros, soit 0,6% de plus qu'en 2019 et le niveau le plus élevé depuis 2013, selon des estimations réalisées par le syndicat agricole flamand Boerenbond. La crise du coronavirus a toutefois fortement touché les cultures de pommes de terre et de fleurs mais les segments des fruits et des œufs ont pu tirer leur épingle du jeu.

Tout n’est donc par rose, loin de là. La crise du coronavirus a, selon les estimations, amputé de 30% le chiffre d'affaires des pommes de terre pour frites des cultivateurs flamands.

Les mesures de confinement prises en mars et avril ont également pesé sur la culture de fleurs, dont le chiffre d'affaires est estimé en recul de 7,3%.

Le marché s'est rapidement redressé avec l'assouplissement des mesures mais les ventes perdues n'ont pas toutes pu être rattrapées.

Succès pour les fraises et les oeufs

D'autres segments ont tiré leur épingle du jeu, comme les fraises, avec des prix en hausse de 40% par rapport à l'année précédente, tandis que les prix des pommes et des poires se sont sensiblement redressés cette année.

La demande en œufs a fortement augmenté, ce qui a porté les prix et devrait contribuer à une hausse du chiffre d'affaires de 16,8% par rapport à une année 2019 qui avait été, il est vrai, difficile.

Des coûts en baisse

Le Boerenbond estime en outre que les coûts des agriculteurs et horticulteurs du nord du pays ont baissé cette année de 0,5%, en raison d'une diminution des prix de l'énergie.

Globalement, la rentabilité devrait donc être meilleure mais la situation peut varier fortement d'un sous-secteur à un autre, nuance le Boerenbond.

Les plus consultés