Danny Gys / Reporters

Van Gucht : "Tous les indicateurs sont au rouge. Ne faites pas de projets pour ce week-end"

Lors de la conférence de presse du Centre de crise et de l’Institut de santé publique Sciensano sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en Belgique, donnée ce vendredi matin, le virologue Steven Van Gucht (photo) a souligné que des mesures de prévention plus strictes sont indispensables pour endiguer la progression rapide du coronavirus. Il appelait une nouvelle fois la population à respecter à la lettre les mesures de prévention et lui demandait de ne pas faire de projets pour ce week-end, pour "profiter" encore d’une situation moins sévère avant l’entrée en vigueur prochaine de mesures renforcées. "Plus vite nous adapterons notre comportement, plus vite nous pourrons rattraper le virus par la peau du cou", expliquait le virologue.

Alors que le Conseil de concertation se réunit ce vendredi après-midi, pour décider très probablement du durcissement de certaines mesures de prévention contre la propagation du coronavirus dans le pays, le virologue Steven Van Gucht de Sciensano a tenu à donner un message très clair à la population. "Tous les indicateurs sont au rouge : tant le nombre de contaminations que celui des nouvelles hospitalisations que le nombre des décès ont doublé au cours de cette semaine. C’est inquiétant".

"Nous effectuons ce vendredi un pas important dans la lutte contre le Covid-19. Le baromètre tant attendu sera présenté au Conseil de concertation et des nouvelles mesures seront annoncées. Elles sont indispensables en raison des mauvais chiffres". Steven Van Gucht s’attend à ce que ces mesures accrue entrent en vigueur lundi, et demande donc à la population de ne pas "en profiter" pendant le week-end. "Utilisez votre bon sens. Ne faites pas des projets pour le week-end. Plus vite nous adapterons notre comportement, plus vite nous pourrons rattraper le virus par la peau du cou", expliquait le virologue.

Van Gucht craint que sans mesures préventives supplémentaires, "et en maintenant le même tempo, nous dépasserons la semaine prochaine le seuil des 500 patients aux soins intensifs des hôpitaux. Début novembre, nous pourrions alors avoir 1.000 patients en soins intensifs. C’est la moitié de la capacité maximale de lits aux soins intensifs en Belgique".

Yves Stevens (photo), porte-parole du Centre de crise, appelait aussi la population à prendre ses responsabilités. "Profitez du week-end, mais de façon responsable. Nous ne pouvons nous permettre de faux pas, car le virus en profitera. Concentrez-vous sur ce qui est permis, comme une promenade en forêt, plutôt que sur ce qui est actuellement interdit. Ensemble nous pourrons vaincre le virus".

Les plus consultés