Une 104e édition du Tour des Flandres retardée de 6 mois et fermée au public

Immanquable rendez-vous sportif qui draine chaque année des centaines de milliers de spectateurs sur son parcours, la 104e édition du Tour des Flandres a pris son envol ce dimanche à 9h45 à Anvers. Sans spectateurs, car cette édition retardée de six mois - elle aurait dû avoir lieu le 5 avril - est exceptionnellement fermée au public dans les côtes et les secteurs pavés de dimanche. Les organisateurs, tout comme le ministre de la Santé, ont supplié les amateurs de cyclisme de suivre la course devant leur poste de télévision. Cette épreuve s'annonce ouverte. Nombreux sont les candidats à la succession de l'Italien Alberto Bettiol, les favoris étant Wout van Aert et Mathieu van der Poel.

Comme chaque année, c'est un costaud qui lèvera les bras au 'Ronde van Vlaanderen'. Cette édition 2020, repoussée du printemps à l'automne en raison de la pandémie de coronavirus, n'y échappera pas. Le parcours est un peu plus court que d'habitude avec 243,3 kilomètres entre Anvers et Audenarde, mais présente la plupart des habituelles difficultés, hormis le Mur de Grammont. L'enchaînement final Vieux Quaremont-Paterberg devrait une nouvelle fois être décisif, la ligne d'arrivée étant placée à 13 kilomètres du sommet de ce dernier.

Les deux plus grand favoris à la victoire sont Wout van Aert (Jumbo-Visma) et le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). Vainqueur sortant, l'Italien Bettiol a démontré qu'il était en forme, comme en témoigne sa 4e place à Gand-Wevelgem dimanche dernier. Il formera un redoutable duo avec Sep Vanmarcke au sein de l'équipe EF Pro Cycling.

Le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, a donné le coup d'envoi de la course.
PDV

Julian Alaphilippe (photo, en blanc) participe lui à son premier Tour des Flandres. Le Français arbore son maillot arc-en-ciel et sera le leader d'une équipe Elegant-Quick Step qui aura bien d'autres atouts dans sa manche avec Yves Lampaert, Kasper Asgreen, 2e en 2019, Florian Sénéchal et Zdenek Stybar. Le Français pourrait devenir le sixième à s'imposer avec le maillot arc-en-ciel, succédant notamment à Eddy Merckx et Peter Sagan.

D'autres coureurs seront à surveiller avec le tandem Tim Wellens - John Degenkolb (Lotto Soudal), Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) ou encore Mads Pedersen (Sunweb), lauréat de Gand-Wevelgem, Matteo Trentin (CCC) et Stefan Küng (Groupama - FDJ).

Outre Bettiol, deux anciens vainqueurs étaient au départ avec Alexander Kristoff (UAE Emirates) et Niki Terpstra (Total Direct Energie). Greg Van Avermaet (CCC) n’est par contre pas de la partie. Le Belge n'a pas encore complètement récupéré de sa lourde chute à Liège-Bastogne-Liège le 4 octobre.

Julian Alaphilippe (en blanc)
NVE
Wout van Aert, l'un des principaux favoris
NVE

Les plus consultés