Faucher l’herbe de son jardin plutôt que de tondre : une nouvelle tendance

Il semble bien que dans les prochaines semaines, avec les nouvelles mesures sanitaires, nous allons devoir réorganiser notre temps libre. Certains d'entre nous ont découvert un nouveau passe-temps durant le premier confinement de mars  : le fauchage. Si vous aimez travailler dans la nature, cela vous plaira certainement. Saviez-vous qu'il est encore plus facile de couper votre pelouse avec une faux qu'avec une tondeuse à gazon ? Et cela ne dérangera pas vos voisins.

Le week-end dernier, une formation organisée par la province du Limbourg, à Lummen dans la vallée du Zwarte Beek (ruisseau noir), a réuni un grand nombre de passionnés. Parce que travailler avec une faux est redevenu tendance. La formation était dispensée par "Zeis en Bijl (Faux et Hache), la société de Kevin Lambeets. "Il est frappant de constater combien de personnes veulent à nouveau utiliser la faux".

La faux, un outil réhabilité, c’est sportif et écologique et cela a le mérite de ne pas embêter vos voisins

"On parle beaucoup des abeilles sauvages et des papillons qui ne vont pas bien. Et puis les gens veulent à nouveau s’occuper eux-mêmes de leur jardin", poursuit Kevin Lambeets. "Ils créent ensuite un pré fleuri ou ont un morceau de nature sauvage, et ils arrivent bientôt à la conclusion qu'il n'est pas si évident de tondre quelque chose comme ça avec une tondeuse à gazon. Comme la débroussailleuse fait trop de bruit, ils pensent alors à la faux. Et c'est ainsi qu'ils viennent souvent nous voir, pour recevoir une formation".

La société "Zeis en Bijl" encourage l'utilisation d'outils agricoles à main. En plus des formations sur mesure, elle propose des services tels que la restauration, la gestion écologique de la fauche et dispense aussi des conseils. Car la faux pour qu’elle coupe, il faut l’aiguiser avec une pierre et la battre avec un marteau.
 

Les plus consultés