belga

Les cafés recevront moins de soutien des autorités flamandes que lors de la première vague

Lors de la fermeture de l’horeca le 13 mars dernier, les autorités flamandes avaient offert aux établissements touchés une prime de 4.000 euros. Le montant qui sera cette fois accordé est toutefois bien moins élevé, surtout pour les bars et les cafés.

D’après une analyse du réseau Foodservice Alliance, relayée par le journal Het Belang van Limburg, les cafés ne recevront en moyenne plus que 1.800 euros de soutien de la part des autorités flamandes. 

Lors du confinement au printemps dernier, le montant s’élevait encore à 4.000 euros par établissement jusqu’au 5 avril. Par la suite, 160 euros étaient prévu par jour de fermeture. 

Les cafés sont les plus touchés par la baisse de la prime, car d’après les calculs de Foodservice Alliance, les restaurants obtiendraient en moyenne 6.000 euros. 

Nouvelle manière de calculer les pertes

Lors de la précédente fermeture, des critiques s’étaient faites entendre sur le montant accordé aux établissements de l’horeca. Le petit café du coin recevait en effet la même somme qu’un grand restaurant, alors que la différence entre leurs coûts fixes est très grande. 

Les autorités flamandes ont dès lors décidé de calculer la prime en fonction du chiffre d’affaires de l’an dernier. Tous les indépendants qui essuient au moins 60% de pertes entre le 1er octobre et le 15 novembre recevront ainsi 10% de leur chiffre d’affaires enregistré durant la même période l’an dernier, ou durant une période similaire, pour les établissements qui viennent d’ouvrir. 

Les plus consultés