Couvre-feu et nouvelles mesures sanitaires dès ce lundi : voici ce qui est encore permis (ou pas)

Des mesures très dures entrent en vigueur ce lundi. Les autorités rappellent qu’elles sont destinées à "éviter que les hôpitaux se retrouvent dans une situation encore plus problématique, que les écoles doivent fermer, que l'économie soit à l'arrêt et que de trop nombreuses personnes se retrouvent isolées en raison d'un confinement généralisé". L'arrêté ministériel relatif aux mesures d'urgence a été publié dimanche soir. Toutes les dispositions entrent donc en vigueur ce 19 octobre à l'exception de l'interdiction de se trouver sur la voie publique et dans l'espace public entre 00h00 et 5h00 du matin, qui sera d'application à partir de minuit mardi 20 octobre.

  • Tous les bars et restaurants ferment leurs portes pour quatre semaines. La mesure sera toutefois évaluée dans deux semaines. Il s’agit-là d’un lundi noir pour l'Horeca, déjà lourdement touché au printemps dernier. 
  • Les contacts rapprochés sont désormais limités à une personne maximum. 
  • Les rassemblements privés sont quant à eux limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes. Masques et/ou distanciation sociale sont dans ce cas de mise. 
  • Les rassemblements sur la voie publique sont également limités à quatre personnes maximum. 
  • Un couvre-feu est par ailleurs instauré entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail. 
  • Le télétravail redevient la règle, pour les fonctions qui s'y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités. 
  • Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires y est interdite. 
  • Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits tout comme les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles, avec un maximum de 40 personnes. 
  • Les nightshops doivent fermer à 22h00 et la vente d'alcool est interdite à partir de 20h00. 
  • Les compétitions sportives doivent réduire de moitié les compartiments réservés aux spectateurs qui passeront de 400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d'un même foyer (amateurs). Les cafétérias et débits de boissons sont fermés. 

Les plus consultés