Chargement lecteur vidéo ...

Davantage de fonds pour soutenir les administrations locales dans le traçage des contacts

Les ministres flamands de l’Intérieur Bart Somers et de la Santé Wouter Beke ont annoncé que les villes et communes recevront des moyens financiers supplémentaires pour renforcer leurs services de traçage de contacts, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

A l’heure actuelle, le traçage des contacts d’une personne testée positive au coronavirus se fait essentiellement depuis un point central à Bruxelles. Le gouvernement flamand veut encourager les autorités locales à faire le même travail et leur propose donc une aide financière accrue.

Par contact tracé, une ville ou commune recevra ainsi 100 euros. Les ministres Beke et Somers sont d’avis que les autorités locales pourront plus facilement tracer la chaine des contacts d’un habitant parce qu’elles connaissent mieux la situation sur leur propre terrain, les différents quartiers, les personnes plus vulnérables.

Les bourgmestres de 13 villes flamandes - Anvers, Alost, Bruges, Gand, Genk, Hasselt, Courtrai, Louvain, Malines, Ostende, Roulers, Saint-Nicolas et Turnhout - ont décidé ce mardi d’accroitre leur travail de traçage de contacts pour lutter contre la propagation rapide du virus.

Les plus consultés