Chargement lecteur vidéo ...

Herman de Croo salue les coureurs du Tour des Flandres sans masque et écope d’une amende

Herman De Croo (Open VLD) sera sans doute le seul à devoir payer une amende pour ne pas avoir respecté les strictes consignes sanitaires pendant le Tour des Flandres, ce dimanche. Le père De Croo a été repéré par son propre fils Alexander, le Premier ministre, sans masque pendant la retransmission télévisée de la course à Brakel (Flandre orientale). "Je me suis laissé emporter par l'enthousiasme pour la course", a déclaré l’ancien homme politique sur Radio 2 Oost-Vlaanderen (VRT).

La 104e édition du Tour des Flandres cycliste s'est déroulée dimanche en pleine crise sanitaire selon des règles de très strictes. Il était ainsi interdit aux personnes qui n'habitaient pas le long du parcours de venir assister au passage des coureurs. Les habitants eux pouvaient se trouver devant leur propre maison mais en portant un masque.

La gouverneure de la Flandre orientale, Carina Van Cauter et les organisateurs avaient appelé à l'avance la population à bien se conformer aux règles. Les services de police ont effectué des contrôles supplémentaires et ont menacés les récalcitrants de fortes amendes (250 euros).

Personne n’a finalement été pris sur le fait... Sauf Herman De Croo (Open VLD), ancien ministre, ancien président de la Chambre et père de l'actuel premier ministre Alexander De Croo.

Herman De Croo a été averti par son propre fils qui suivait la course en direct à la télévision.

"J'étais occupé et soudain j'ai entendu les coureurs arriver. Je suis sorti en toute vitesse et j'ai oublié mon masque dans la précipitation et l'enthousiasme. J'étais le long du parcours, dans un pré, devant chez moi à Brakel. Il n'y avait personne autour de moi. Soudain, mon GSM a sonné. C'était Alexandre. Il m'a demandé ce que je faisais là sans mon masque. Il m'avait reconnu sur les images à la télévision. Il était à la maison et regardait la course avec mes deux petits-fils."
 

Les plus consultés