Radio 2

Images impressionnantes des rues de Gand sous le couvre-feu

Tout comme dans le reste du pays, un couvre-feu est entré en vigueur à minuit, à Gand pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale. Toute personne qui se trouve dans la rue sans raison valable risque une amende de 250 euros. Le couvre-feu prend fin à 05h00. A Gand, cela offre des images impressionnantes de rues d’habitudes animées, complètement désertes.

Le couvre-feu est entré en application sur tout le territoire belge à 00h01 mardi dans un effort de lutte contre la propagation du coronavirus, la mesure s'ajoute à train de dispositions annoncées vendredi et entrées en application lundi.

Radio 2

Peu avant minuit, il y avait déjà très peu de monde dans les rues de Gand. La ville étudiante était déserte, la population avait bien respecté les consignes même les étudiants étaient restés dans leur kot. "Nous devons prendre nos responsabilités", a déclaré un passant à Radio 2 en ajoutant qu’il espérait que ce virus serait bientôt vaincu. Un autre homme se dit résigné : "Ce n'est pas cool, mais nous devons vivre avec jusqu'à ce que ça passe".

Radio 2

Le couvre-feu d'un mois est instauré entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail. Selon Matto Langeraert, porte-parole de la police de Gand, les habitants sont maintenant au courant des mesures. Celui qui sort la nuit dans des rues vides est immédiatement repéré. La police contrôlera strictement le couvre-feu et les autres mesures sanitaires.

Radio 2

Les magasins de nuit ne sont plus autorisés à vendre de l'alcool après 20 heures. Un gérant pense qu'il ne vaut plus la peine de garder son magasin ouvert.
Parmi les autres mesures en vigueur pour faire face à la recrudescence de l'épidémie, le comité de concertation a décidé entre autres de fermer pour quatre semaines bars et restaurants, déjà lourdement touchés au printemps dernier. Les contacts rapprochés sont désormais limités à une personne maximum. Les rassemblements privés sont quant à eux limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes. Les rassemblements sur la voie publique sont également limités à quatre personnes maximum.
 

Radio 2

Les plus consultés