Un couvre-feu bien respecté à Bruxelles avec quand même une vingtaine de PV's

Un couvre-feu est entré en vigueur, la nuit dernière, dans tout le pays pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale. Tant à Bruxelles qu'à Louvain, presque tout le monde l'a bien suivi. A Bruxelles, la police n’a dû dresser qu’une vingtaine de procès-verbaux pour non-respect des règles en vigueur. Ailleurs aussi, en Flandre, la nuit s'est déroulée dans le calme.

La nuit dernière aura été un moment historique, car pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, un couvre-feu a été mis en place. Entre minuit et cinq heures du matin, vous n'êtes plus autorisé à circuler dans la rue si vous n'avez pas de raison valable.

Plusieurs zones de police ont effectué des contrôles la nuit dernière. C'était le cas dans la zone de police de Bruxelles-Capitale Ixelles : "Finalement, tout s'est passé très calmement, à part les 20 PV pour non-respect du couvre-feu. Nous ne devons pas nous plaindre", explique Ilse Van de keere de la zone de police. "Nous avons aussi dressé des pv's à des personnes qui étaient regroupées à plus de quatre. Mais pour le reste, c'est resté assez calme".
 

A Louvain

C'était également très calme à Louvain, déclare le porte-parole de la police, Nicoals Del Piero : "C'était très calme dans les rues de Louvain. La police est restée sur place et a patrouillé partout, mais n'a vérifié que les véhicules pour voir s'ils s’agissait de trajet pour des raisons professionnelles ou non. Mais il n'y avait personne ne s’est promené dans les rues la nuit".

 

Les plus consultés