Billy Herman/Starlingreizen

Le loup Billy a probablement été abattu dans les Vosges, en France

Le loup Billy, repéré chez nous en juin entre autres dans la province d'Anvers à Duffel, Grobbendonk et Turnhout, a probablement été abattu dans les Vosges françaises dans la nuit du 22 au 23 septembre. Un test ADN doit confirmer l'information, rapporte l'association Welkom Wolf jeudi.

Billy est né dans le Land allemand de Basse-Saxe, à environ 40 kilomètres de la province néerlandaise de Drenthe, selon Welkom Wolf. Après s'être fait remarquer aux Pays-Bas, où 65 moutons ont été tués en deux semaines, il avait franchi la E34 à Oud-Turnhout le 3 juin.

Après avoir également traversé le canal Albert et l'E313, il avait été aperçu à plusieurs reprises, à partir du 6 juin, aux abords de Duffel, Lier (Lierre), Berlaar et Grobbendonk. Là, il avait attaqué une vache.

Le 19 juin, il avait par ailleurs été percuté sur le ring à hauteur de Turnhout, mais avait survécu à l'accident. Le 7 juillet, il avait été remarqué pour la dernière fois en Belgique dans la région des Fourons.

Entre le 11 août et le 23 septembre, Billy s'est vraisemblablement établi dans les Vosges françaises, où 20 moutons et 15 vaches sont mortes.

Dans la nuit du 22 au 23 septembre, des chasseurs français, avec l'autorisation des autorités locales, ont abattu un loup dans la commune du Val d'Ajol. "On n'est pas sûr à 100% qu'il s'agit de Billy, mais son style audacieux est très frappant", estime Jan Loos, de l'association flamande "Welkom Wolf".

Pour être sûr qu'il s'agit bien de Billy, l'Institut de recherche pour la nature et la forêt (INBO) a demandé un échantillon d'ADN aux collègues français.
 

Les plus consultés