VKA

Covid-19 : la Belgique a franchi le cap des 10.000 nouveaux cas quotidiens en moyenne

Avec une moyenne de 10.454 nouvelles contaminations au coronavirus par jour, la Belgique a bien franchi le cap des 10.000 nouvelles infections quotidiennes au Covid-19, constate ce vendredi l'Institut de santé publique Sciensano. Le nombre de nouvelles hospitalisations quotidiennes et de décès continue également d’augmenter. "Les chiffres sont mauvais", met en garde le ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke.

Entre le 13 et le 19 octobre, le nombre moyen de nouvelles contaminations quotidiennes s'élevait donc à 10.454 cas, ce qui représente une augmentation de 69% par rapport à la semaine précédente.

Au cours de cette période, le virus a fait plus de 35 morts en moyenne par jour, soit 13 de plus que la semaine précédente. Depuis le début de l'épidémie en Belgique, 10.588 en sont décédées.

Un total de 3.649 patients sont actuellement hospitalisés en Belgique pour le Covid-19 (+11%) et 573 sont traités en soins intensifs (+9%). Quelque 289 d’entre eux ont besoin d’une aide respiratoire. Entre le 16 et le 22 octobre, les hospitalisations ont donc continué leur progression, avec une moyenne de 350 admissions quotidiennes (+82%).

Depuis le début de l'épidémie en mars, 270.132 personnes ont été testées positives au Covid-19 dans le pays. Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées, atteint désormais 16,6% à l'échelle nationale.

“C’est comme si l’on fermait chaque jour un hôpital"

Les différentes mesures annoncées ces dernières semaines - et encore ce vendredi matin à l’issue du Comité de concertation - doivent éviter que les hôpitaux soient saturés par les cas de Covid.

"Les chiffres sont mauvais. Chaque jour, c'est comme si l'on fermait un hôpital", a averti le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (photo). En effet, dès lundi, les opérations non urgentes prévues ces quatre prochaines semaines et qui peuvent être planifiées seront reportées. Pour libérer davantage de lits pour les patients Covid. Les patients qui doivent recevoir des soins vitaux (thérapie contre le cancer, dialyse, revalidation, etc.) sont en revanche encouragés à poursuivre leur traitement. Les hôpitaux sont sûrs, a assuré le ministre Vandenbroucke.

D'ici au 2 novembre, il est demandé aux hôpitaux d'augmenter leur capacité de lits en soins intensifs et en lits classiques pour les patients atteints du coronavirus à respectivement 1.200 unités et 7.200 unités. Il leur est également demandé d'augmenter la capacité globale en soins intensifs de 300 unités, de manière à disposer de 2.300 lits.

L'Hôpital militaire prendra en charge les grands brûlés des hôpitaux afin de décharger les autres établissements. Les autorités appellent aussi chacun à afficher sa solidarité au quotidien, par exemple en prenant contact avec une personne isolée, en faisant des courses pour d'autres personnes. "A un moment donné de notre vie, nous sommes tous vulnérables. Si ceux qui sont forts aujourd'hui peuvent entreprendre des actions pour ceux qui sont faibles, c'est l'essence même de la solidarité", a souligné Alexandre De Croo.

Les plus consultés