De nouvelles restrictions pour le sport, la culture et les mouvements de jeunesse

Le Comité de concertation s’est réuni jeudi soir et jusque dans la nuit pour décider d’un renforcement de certaines mesures de prévention pour tenter d’endiguer la propagation importante et inquiétante du coronavirus dans le pays. Au cours d’une conférence de presse, donnée ce vendredi à 9h, le Premier ministre Alexander De Croo et les ministres-présidents des Régions ont détaillé ces nouvelles mesures, qui concernent avant tout les activités sportives et culturelles, les mouvements de jeunesse et les parcs d’attractions. Ces mesures entrent en vigueur dès ce vendredi et jusqu’au 19 novembre, et viennent s’ajouter à celles qui étaient déjà d’application depuis lundi.

"Neuf des 10 provinces du pays sont au niveau 4 d’alerte pour la pandémie", a souligné le Premier ministre Alexander De Croo (photo) au début de la conférence de presse. "Seul le Limbourg est en-dessous, mais passera aussi au niveau 4." Outre les gestes barrière prônés depuis mars dernier et les diverses mesures de prévention pour toute une palette de secteurs qui ont été mises en place au cours des mois passés et partiellement encore renforcées depuis lundi dernier, de nouvelles restrictions sont absolument nécessaires pour freiner la montée en flèche du nombre de contaminations, d’hospitalisations et de décès, soulignait le Premier ministre.

"L'objectif est de réduire les contacts non essentiels. Nous appuyons sur le bouton 'pause'", a-t-il expliqué. Le but primordial étant de protéger le secteur de la santé, son personnel et d’éviter que les hôpitaux soient débordés. Mais aussi de pouvoir maintenir ouvertes les écoles maternelles, primaires et secondaires et de préserver autant que possible l’activité des entreprises. Les gouvernements souhaitent aussi protéger "la santé mentale de la population".

Le Premier ministre a appelé la population à collaborer comme une équipe de 11 millions de personnes pour vaincre le coronavirus et demande à tous les citoyens de faire preuve de solidarité envers les plus faibles et plus démunis.

Ces nouvelles mesures entrent en vigueur ce 23 octobre, pour un mois

Activités sportives : toutes les compétitions sportives professionnelles à l'intérieur et à l'extérieur se dérouleront sans public jusqu'au 19 novembre. Jusqu’à présent, il pouvait y avoir 200 spectateurs à l’intérieur et 400 en plein air. Ce sera dorénavant interdit. A commencer par la rencontre prévue ce vendredi soir entre Courtrai et Anderlecht pour le compte de la 10e journée du championnat de Belgique.

Les compétitions sportives pour amateurs de plus de 18 ans sont supprimées. Les compétitions concernant les jeunes de moins de 18 ans restent autorisées, mais seul un membre de la famille de chaque joueur peut y assister. Il est interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.

Les piscines restent actuellement ouvertes.

PCR

Activités culturelles : les théâtres, cinémas et salles de concerts peuvent rester ouverts, mais ne pourront pas accueillir plus de 200 spectateurs, quelle que soit la grandeur de la salle. Des exceptions ne seront donc plus octroyées aux plus grandes salles.

Les spectateurs devront être maintenus à 1,5m les uns des autres, porter un masque. Pas de vente de rafraichissements.

Activités des mouvements de jeunesse : pour les jeunes de plus de 12 ans, seules les activités en plein air sont autorisées, avec port du masque. Pour les moins de 12 ans, il sera "fortement conseillé" d'organiser également les activités en extérieur. Les stages de vacances organisés pendant le congé de Toussaint peuvent être maintenus.

Les camps de jeunesse peuvent avoir lieu sous certaines conditions. Pour les moins de 12 ans, ceux-ci peuvent se dérouler normalement. Entre 12 et 14 ans, ceux-ci doivent être limités à un maximum de 4 nuit. Au-delà de 14 ans, le résidentiel est interdit.

Les parcs d’attraction devront fermer leurs portes pendant un mois. Les zoos pourront les garder ouvertes, mais devront fermer l’accès aux animaux qui séjournent dans des bâtiments fermés (aquarium par exemple).

Enseignement supérieur : l’occupation des auditoires et salles de cours sera limité à 20%. Pour soutenir davantage les étudiants de 1e année, l’occupation de leurs salles de cours sera limitée à 50%. Le port du masque est obligatoire.

Transports en commun : leur capacité doit être "optimisée" pour éviter la surfréquentation et la propagation du coronavirus qui y est liée, indiquait le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), lors d'une conférence de presse réunissant le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées.

L'offre de transports en commun sera augmentée pour moins d'encombrement aux heures de pointe, et des bus de compagnies privées seront mis en œuvre "progressivement" pour renforcer l'offre de l'opérateur public wallon, le TEC, aux heures de pointe, "sur les principales lignes de fréquentation".

Enfin, le télétravail reste la règle, dans les secteurs d’activité où il est possible.

Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Les plus consultés