Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

Coronavirus et passage à l’heure d’hiver : comment faire face à la dépression saisonnière ?

Depuis cette nuit, nous sommes repassés à l’heure d’hiver. Cela signifie des journées plus courtes et bientôt aussi, sans doute, des températures plus froides. Certaines personnes doivent faire face à une dépression saisonnière en cette période sombre. La pandémie de coronavirus et les mesures sanitaires comme le couvre-feu ainsi que la fermeture de nombreux endroits risquent de rendre cet hiver 2020-2021 plus rude. Voici quelques conseils pour le passer de manière plus agréable.

Rester un peu plus tard au restaurant, terminer sa soirée dans un bar ou sur une piste de dance, cela n’a pas été possible la nuit dernière même si nous avons gagné une heure avec le passage à l’heure d’hiver.
Les restaurants et les cafés sont fermés, un couvre-feu a été décrété et le nombre de personnes que nous pouvons recevoir chez nous actuellement ne se prête pas à des fêtes débridées. On ne peut plus sortir de chez soi sans mettre un masque et sans se désinfecter les mains. Bref : nos libertés individuelles ont été sérieusement misent entre parenthèses. Et pourtant, cela ne veut pas dire que nous devons redouter un terrible hiver, car il existe des alternatives.

Lire la suite de l'article en-dessous de la photo

Karen Phalet qui est Professeur à Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de la KU Leuven compare la situation dans laquelle nous nous trouvons avec une longue randonnée à vélo. "Cette balade à vélo a commencé en mars et actuellement nous sommes en pleine ascension d’une côte très raide dont la fin n'est pas encore en vue. Pendant cette randonnée, il est très important que nous ne relâchions pas notre motivation et que nous continuions à nous encourager les uns les autres à poursuivre, car nous ne savons pas encore ce à quoi nous devons nous attendre.

Lire la suite de l'article en-dessous de la photo

Faites sortir la créativité qui est en vous

La solidarité et l'entraide sont également essentielles, explique Karen Phalet. "Tout comme un virus, s'entraider est contagieux. Vous pouvez agir ensemble, à distance. Pourquoi ne pas commencer à collecter des jouets pour des enfants défavorisés avec toutes les fêtes qui s’annoncent" ?

Sociabiliser par tous les moyens

"Parce que nous ne pouvons plus aller là où nous voulons, il est important d'être créatif", souligne Karen Phalet. Elle conseille, par exemple de fixer des "rendez-vous-promenade" pendant la journée. De cette façon, vous continuerez à bouger et en même temps vous pourrez nourrir l'animal social qui est en vous. L’homme est un être social, il a besoin de l’autre. En outre, il est important de continuer à s'envoyer des messages ou de s'appeler en vidéo régulièrement pour se voir.

Ne passez pas à côté des fêtes de fin d’année

Vous devez aussi faire des choses qui vous donnent de l'énergie, ajoute Karen Phalet. Zapper Halloween, Saint-Nicolas ou la Noël cet hiver n'est pas une bonne idée, parce que ce sont des jours spéciaux qui peuvent précisément vous donner de l'énergie. Pas seulement le jour même, car en raison des restrictions, il y a de fortes chances pour que les fêtes soient différentes de la normale.

Mais la préparation de ces journées spéciales peut susciter beaucoup d'enthousiasme, par exemple en décorant votre maison, en cuisinant de bons petits plats ou des desserts de saison ou en préparant de petites ou de grandes surprises, pour vos proches et vos amis.

Le printemps arrivera d’autant plus vite, si vous parvenez à vivre de bons moments cet hiver.

 

AFP or licensors

Les plus consultés