Le gouvernement flamand durcit les mesures dans les secteurs culturel,  sportif, des événements et des contacts sociaux

Le gouvernement flamand a tenu ce mardi soir un bref conseil des ministres extraordinaire pour discuter de mesures additionnelles à prendre en Flandre contre le rebond de la pandémie de coronavirus. Lundi et mardi, le gouvernement régional avait d’abord consulté des virologues, les gouverneurs de province et des responsables des secteurs économiques. Depuis quelques jours, et notamment depuis le renforcement des mesures de prévention dans les Régions wallonne et bruxelloise, le gouvernement de Jan Jambon était mis sous pression par le secteur des soins de santé, mais aussi par des bourgmestres et gouverneurs pour durcir les mesures préventives aussi en Flandre afin de tenter d’inverser la tendance des contaminations.

Les nouvelles mesures décidées - et présentées lors d’une conférence de presse donnée en soirée par le ministre-président Jambon (photo) et plusieurs de ses ministres - affectent avant tout les lieux culturels, les infrastructures sportives comme les piscines et salles de fitness, les activités par les jeunes de plus de 12 ans et les contacts sociaux. Bien que la ministre Hilde Crevits ait parlé d’un effort collectif à maintenir pendant les trois prochaines semaines, les mesures renforcées n’ont pas été limitées dans le temps. Elles entreront en vigueur vendredi à 18h et seront régulièrement réévaluées.

"Malgré les mesures déjà prises ces dernières semaines, la courbe des contaminations n’a pas pu être aplatie et les chiffres des hospitalisations évoluent de façon inquiétante. Nous devons donc renforcer les mesures, pour réduire la pression énorme sur les hôpitaux", déclarait Jan Jambon en début de conférence de presse, appelant tous les Flamands à respecter toutes les mesures à la lettre.

Les règles de base restent inchangées : porter un masque, se laver les mains et garder une distance d’au moins 1,5m, mais aussi limiter au strict minimum ses contacts physiques et sociaux. "Nous vous demandons de rester chez vous et de rencontrer aussi peu de monde que possible", insistait le ministre-président flamand.

Contrairement à ce qui est entré en vigueur en Région bruxelloise et en Wallonie, le couvre-feu n’est pas étendu. Il reste d’application entre minuit et 5h du matin en Flandre. Les ministres flamands ont estimé qu’il n’était pas nécessaire de réduire encore davantage la liberté de mouvement des citoyens. Ceux-ci ne peuvent cependant se rassembler à plus de 4 personnes en rue.

Qu’en est-il des divers secteurs ?

Culture

• tous les lieux culturels doivent fermer
• seules les bibliothèques peuvent rester ouvertes
• tous les événements sont suspendus

Economie

• les marchés hebdomadaires sont autorisés, mais pas les marchés aux puces ni les marchés de Noël
• le télétravail reste la règle absolue, quand l’activité professionnelle le permet
• chaque citoyen peut faire ses courses accompagné d’une autre personne
• un maximum de 40 personnes est autorisé lors de cérémonies religieuses, d’enterrements ou de mariages
• les contrôleurs de la société régionale de transports en commun De Lijn pourront attribuer des amendes

Sport

• aucune restriction dans la pratique des sports pour les enfants de moins de 12 ans
• pour les personnes de plus de 12 ans, l’activité sportive doit être pratiquée à l’air libre, en groupe de maximum 4 personnes
• les sports au niveau professionnel sont autorisés, mais sans public
• les piscines, salles de fitness et bowlings doivent fermer leurs portes

Enseignement

• code rouge pour les universités et écoles supérieures, c’est-à-dire un enseignement exclusivement à distance. Une exception est faite pour les étudiants de première année
• les vacances de Toussaint sont prolongées jusqu’au 11 novembre inclus pour les écoles

Soins de santé

• un contact rapproché permanent pour les personnes en maisons de repos
• et un contact supplémentaire pour deux semaines
• les aidants proches peuvent passer la nuit dans les maisons de repos et soins

Activités pour la jeunesse

• plus d’activités autorisées pour les jeunes de plus de 12 ans (mouvements de jeunesse, stages de vacances)
• les activités restent autorisées par contre pour les enfants de moins de 12 ans
• les nuitées sont interdites et donc par extension les camps de vacances d’automne
• les plaines de jeu à l’air libre et les terrains de sport restent ouverts. L’activité physique est d’ailleurs encouragée

Les plus consultés