Filip De Ruwe

Un martinet des maisons observé pour la première fois chez nous : "C’est comme apercevoir un ours polaire au Sahara"

Un martinet des maisons a été observé pour la première fois en Belgique lundi, au-dessus de la réserve naturelle "De Fonteintjes" entre Blankenberge et Zeebrugge, indique Natuurpunt mardi. Les observations de nouvelles espèces d'oiseaux sont rares dans notre pays.

Lundi, la présence d'un martinet des maisons à Blankenberge a été signalée à 15h24 via Rare Bird Alert Belgium. Il a été identifié par Stijn Baeten, un jeune ornitologue. L'oiseau a été observé par 47 personnes. Il a été vu la dernière fois à 17h38, alors qu'il volait vers le centre de la station balnéaire.

"Pour un amateur d'oiseaux, l'observation d'un martinet des maisons en Belgique est comme gagner à l'Euromillions: c'est très improbable, ça n'arrive jamais, c'est sensationnel", réagit Dominique Verbelen de Natuurpunt. "C'est un peu comme apercevoir un chameau au pôle Nord ou un ours polaire au Sahara".

Cette espèce est très proche du martinet noir, à la différence qu'il porte une large tache blanche au croupion, qui est visible sur le côté. Sa queue est aussi plus petite.

Mardi matin, une cinquantaine d’ornithologues sont arrivés dans la région pour faire de nouvelles observations, mais l’oiseau ne s'est plus montré. Peut-être était-il déjà parti ou avait-il trouvé un endroit où se cacher.

Le martinet des maisons n'est pas un oiseau chanteur et n'est en fait pas une véritable hirondelle, il est plutôt apparenté aux colibris d'Amérique. Il se distingue par son vol rapide et son cri glacé.
 

Les plus consultés