Les jeunes optent pour les jeux vidéo entre amis ou en famille plutôt qu’en solitaire

Si l’on en croit les derniers résultats en date d’une grande enquête menée tous les deux ans notamment par le Groupe de recherche pour les médias, l’innovation et les technologies de la communication de l’Université de Gand - une enquête baptisée "Apestaartjaren" -, le stéréotype de l’adolescent qui passe des heures devant son écran à jouer de jeux vidéo en solitaire serait totalement révolu. Les enfants et les jeunes préfèreraient maintenant jouer avec ou contre leurs amis ou des membres de la famille. L’aspect social d’un jeu est devenu primordial et ils discutent stratégies en-dehors des moments de jeu. "Les jeux vidéo sont devenu une part de leur vie réelle", constatent les chercheurs gantois.

Les chiffres le démontrent bien : 67% des jeunes interrogés par les chercheurs de l’Université de Gand indiquent qu’ils préfèrent jouer avec ou contre des amis que de passer leur temps à jouer en solitaire sur leur ordinateur. Seuls 13% des jeunes de 12 à 18 ans questionnés affirment préférer jouer en solo. La proportion est la même parmi les enfants de 6 à 12 ans, dont 60% indiquent préférer jouer avec des amis ou des membres de leur famille.

"Le caractère social des jeux est déterminant", constate Bart Vanhaelewyn de l’UGent, qui a participé à l’étude. "Les jeunes ne jouent plus seulement pour l’intérêt d’un jeu en particulier, mais davantage pour l’événement en soi. Ils trouvent important de pouvoir parler à d’autres pendant le jeu, mais aussi d’en parler en-dehors du moment de jeu, de pouvoir comparer leurs stratégies. Ces jeux sont devenus une part de leur vie réelle, offline".

Les enfants et jeunes se fixent rendez-vous à une heure donnée en ligne. C’est assez nouveau
Bart Vanhaelewyn de l’UGent

Les jeux vidéo sont ainsi devenus une sorte de médias sociaux, constate Vanhaelewyn. "Les enfants et les jeunes se fixent rendez-vous pour se retrouver en ligne à une heure donnée. C’est assez neuf comme comportement. On constate d’ailleurs que les jeux vidéo s’adaptent à cette tendance. Des concerts ont ainsi été organisés sur Minecraft et Fortnite (deux jeux populaires). On ne peut y assister que sur ces plateformes et à une heure bien précise. Les événements en direct sont devenus très populaires".

Le rappeur Travis Scott (photo) a ainsi donné cinq concerts en avril dernier - pendant le premier confinement international -, une sorte de mini tournée. Des millions de personnes l’ont suivi dans le monde entier.

L’enquête a été menée par l’Université de Gand à la fin de l’année passée, encore avant l’apparition de l’épidémie en Belgique et des restrictions qui y sont liées, comme la limitation des contacts sociaux. Il faut donc s’attendre à ce que l’aspect social des jeux vidéo prenne encore une importance accrue. "On voit ainsi que des jeux tels que "Among Us" sont très populaires, bien qu’il existe depuis deux ans", souligne Bart Vanhaelewyn. "C’est un jeu dans lequel il faut bien se concerter et découvrir qui est un allié et qui un traître. Les jeux sociaux ont la cote depuis le confinement du printemps".

L’enquête "Apestaartjaren" consiste en une liste de questions auxquelles ont répondu 950 enfants âgés de 6 à 12 ans (école primaire) et 4.255 adolescents âgés de 12 à 18 ans (école secondaire). Les chercheurs se sont aussi entretenus plus longuement avec un certain nombre de jeunes des deux catégories d’âge.

2020 Getty Images

Les plus consultés