Chargement lecteur vidéo ...

Brussels Airport accueillera 85% de passagers en moins pendant ce congé d’automne

L’aéroport international de Zaventem n’assistera pas cet automne au départ massif en vacances de Toussaint auquel il est habitué depuis des années. En cause, la limitation des déplacements à l’étranger en raison de la pandémie de coronavirus. Nombre de destinations sont considérées comme à haut risque (rouge). "Nous comptons aujourd’hui environ 15% du nombre habituel de passagers en cette période de l’année, avec 900 vols au total par semaine", indique Ihsane Chioua Lekhli, porte-parole de Brussels Airport.

Outre les habituels hommes et femmes d’affaires, des touristes se sont présentés aussi ce vendredi à l’aéroport de Zaventem, alors que les vacances scolaires d’automne débutent. Ces vacanciers ont accès actuellement à 120 destinations au départ de Zaventem, essentiellement en Europe, avec la Grèce et les Iles Canaries comme destinations de prédilection.

On ne peut parler d’un départ massif en vacances, en raison de la crise sanitaire. Normalement, Brussels Airport accueille 720.000 passagers pendant la semaine du congé de Toussaint. Cette fois, il devra se contenter de 100.000 vacanciers.

La porte-parole de Brussels Airport souligne que la section cargo de l’aéroport est aujourd’hui plus importante que jamais pour sa survie. Elle est spécialisée dans le transport de produits pharmaceutiques, de biens périssables - comme de la nourriture -, mais aussi de biens achetés via le commerce en ligne.

"Globalement, cela reste cependant une année particulièrement difficile pour le secteur aérien. L’impact économique de la crise sanitaire est considérable", précisait Ihsane Chioua Lekhli.

Les plus consultés