PRE

La Belgique passera le 2 novembre à un "confinement renforcé" de 6 semaines

Le Comité de concertation a adopté ce vendredi une série de mesures qui plongent la population dans un "confinement renforcé", selon les termes du Premier ministre Alexander De Croo (photo, à g.). Elles entreront en vigueur dimanche à minuit et pour une durée de six semaines, donc en principe jusqu'au 13 décembre (avec une exception pour l’enseignement, qui reprendra partiellement le 16 novembre). Dans l’espoir de pouvoir passer une période de fêtes de fin d’année dans un contexte légèrement plus "normal". Le but primordial reste d’éviter un écroulement total du système des soins de santé, les hôpitaux ne pouvant plus accueillir tous les patients atteints du coronavirus ou ayant besoin de soins d’urgence.

Le chef du gouvernement fédéral Alexandre De Croo n'a pas caché la gravité de la situation. "Notre pays est en situation d'urgence sanitaire", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse en début de soirée, entouré des ministres-présidents des Régions et Communautés et du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke.

D'ici la mi-novembre, 10.000 malades de Covid-19 pourraient se retrouver à l'hôpital, dont 2.800 en soins intensifs. C’est davantage que le nombre de lits actuellement disponibles. "Nous prenons la direction d'un confinement renforcé pour éviter que les soins de santé craquent", a expliqué De Croo. "Il arrivera un moment où les médecins devront faire un choix entre les patients. Ils ne le veulent pas, nous ne le voulons pas", a renchéri le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke.

"C’est un effort de longue haleine qui est demandé à toute la population", reconnaissait le Premier ministre, "mais il s’agit des mesures de la dernière chance pour aplanir la courbe des contaminations". Il va falloir absolument que tout le monde les suive à la lettre.

Quelles sont les mesures renforcées ?

Vie sociale

• Chaque membre d’une famille a le droit d’avoir un contact rapproché. Les familles ne peuvent inviter chez elles qu’un seul contact rapproché à la fois. La règle de 4 personnes tombe donc en intérieur. On ne peut pas recevoir d’autres visiteurs chez soi. Une exception est accordée aux personnes qui vivent seules : à côté de leur contact rapproché, elles peuvent inviter une seule autre personne, mais pas en même temps.
A l’extérieur, chaque citoyen peut continuer à voir 4 personnes maximum à la fois, avec la distance sociale nécessaire et en portant un masque.
Funérailles avec maximum 15 personnes présentes, interdiction d’organiser un repas ou une réception après la cérémonie.
• Les lieux de prière restent ouverts mais aucun service religieux ne peut y avoir lieu. Rassemblements de maximum quatre personnes, moyennant port du masque et respect des distances.
• Les frontières ne sont pas fermées conformément aux accords européens. Cependant, les voyages à l’étranger sont très fortement déconseillés.
• Les mariages n’ont lieu qu’en présence des époux, des témoins et des officiers de l’état civil.
• Les crèches restent ouvertes

Vie économique

• Le télétravail est obligatoire dans les domaines qui le permettent. Lorsque le télétravail est impossible, le port du masque et l’aération des locaux sont obligatoires. Les restaurants d’entreprises sont fermés.
• Les centres de vacances et campings sont fermés dans leur intégralité à partir du mardi 3 novembre, le matin. Jusqu’à ce moment-là, les activités en intérieur et en groupe des centres de vacances sont suspendues. Les repas pourront être consommés dans les maisons de vacances, par famille.
• Les hôtel et les B&B restent ouverts mais leurs restaurants sont fermés. Les repas peuvent être consommés dans la chambre.
• Les magasins non-essentiels ferment mais peuvent organiser des retraits et des livraisons à domicile de biens commandés à l’avance. Accès au magasin interdit lors du retrait des achats.
• Pour assurer des règles de concurrence loyales, les supermarchés et les marchés (< 200 personnes) limitent leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.
• Les garages et magasins de vélos n’assurent plus que les réparations.
• Les professions non médicales (les coiffeurs, les maquilleurs, les centres de bien-être, de massage, les pédicures et salons de beauté) ferment.
• Les entreprises et entreprises agricoles restent ouvertes, à condition qu’elles respectent les obligations en matière de télétravail, de port du masque et de distanciation sociale.
• Les parcs animaliers ferment.

Enseignement

• Pour tous les niveaux d'enseignement, les vacances de Toussaint sont prolongées aux 12 et 13 novembre. Les cours reprendront le lundi 16 novembre.
• Pour l'enseignement secondaire, les élèves des deuxième et troisième degrés suivront un enseignement en présentiel au maximum à 50 % jusqu'au 1er décembre. Avant le 1er décembre, le Comité de concertation évaluera si un enseignement en présentiel à 100 % est à nouveau possible.
• Pour l'enseignement supérieur, l'enseignement à distance sera dispensé :
o aux étudiants de première année : jusqu'au 1er décembre, date à laquelle ils pourront suivre à nouveau un enseignement en présentiel.
o aux étudiants plus âgés, au moins jusqu'à la fin de l'année civile.
• Les enseignants se réuniront en ligne, la même règle s’applique aux journées pédagogiques.
• Interdiction d’organiser des team-buildings physiques
L’enseignement artistique à temps partiel ne sera possible, pour les enfants de plus de 12 ans et adultes, qu’en groupes de 4 ou en cours individuels

Ces règles s'appliquent sur tout le territoire. Les règles de couvre-feu, décidées précédemment, continueront cependant à varier d'une Région à l'autre.

Le Premier ministre Alexander De Croo appelle chacun à se montrer solidaire en respectant les règles, afin de faire reculer le virus. "Nous surmonterons cette crise seulement si nous nous soutenons les uns les autres", a-t-il conclu.

© Gregory Van Gansen / Photo News

Les plus consultés