THOMAS_VERFAILLE

Les transferts de malades Covid entre hôpitaux s’intensifient

Au cours de la journée de mercredi, 68 transferts entre hôpitaux ont été enregistrés par l'Institut de santé publique Sciensano, soit presque le double que la veille (39 transferts), révèlent les dernières données publiées par le SPF Santé publique. Lorsqu'un établissement hospitalier atteint ses limites pour traiter des patients Covid-19, il peut en transférer vers d'autres qui disposent encore de lits.

Le Patient Evacuation Coordination Centre (PECC), auquel les hôpitaux peuvent faire appel pour les aider dans ces opérations délicates de transfert de malades, a comptabilisé 24 transferts mercredi. Depuis le 1er octobre, 547 transferts entre hôpitaux ont été enregistrés par Sciensano et 281 par le PECC.

La grande différence de chiffres entre les deux organismes s'explique par le fait qu'au sein de leur propre réseau ou dans la province, les hôpitaux transfèrent sans l'aide du Centre de coordination. Dans les données de Sciensano, seule la province d'accueil est mentionnée et il en ressort que celles d'Anvers (12 transferts) et de Flandre orientale (11) ont accueillis le plus de patients mercredi. Le Limbourg et la Flandre occidentale ont chacune accueilli neuf malades, tandis que le Brabant wallon et celle du Luxembourg n'en ont reçu aucun.

Du côté des données du PECC, ce sont les provinces de départ qui sont mentionnées et on constate que seules la Région de Bruxelles-Capitale et la province de Liège (photo) ont fait appel au centre pour transférer leurs patients. Bruxelles en a transféré neuf mercredi (230 depuis le 1er octobre) et Liège a transféré 15 malades (51 depuis le 1er octobre).

Interrogé sur les transferts internationaux, le SPF Santé publique indiquait jeudi avoir enregistré deux transferts mardi et mercredi en direction de l'Allemagne. Les hôpitaux peuvent toutefois en arranger par eux-mêmes, sans avertir le service public fédéral. "Cela fait partie des accords entre les hôpitaux. Des transferts vers l'Allemagne, ou d'autres pays voisins, ne sont pas exceptionnels et se passent régulièrement, aussi avant la crise", précisait encore le SPF Santé publique.

Les plus consultés