Frank Vandenbroucke: “Fêter Noël avec la famille élargie, c’est peu probable pour cette année"

La Belgique n’est pas le seul pays qui introduit cette semaine une nouvelle période de confinement. En Allemagne et en Angleterre, des règles plus strictes seront également d’application. "Noël sera tout différent cette année", déclarait le Premier ministre Boris Johnson ce samedi, en espérant que les familles britanniques pourront être réunies à Noël. Actuellement, il semble peu probable qu’en Belgique nous puissions célébrer cet hiver un Noël traditionnel, admettait le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke (photo), ce dimanche midi, sur le plateau de l’émission "De Zevende Dag".

"Ce que je vais dire n’est pas agréable, mais notre situation en Belgique est nettement plus grave que celle en Allemagne et plus grave que celle au Royaume Uni. Nous voudrions tous que Noël puisse être beau, mais nous n’allons rien promettre", déclarait Frank Vandenbroucke prudemment à la VRT. "Voulez-vous connaitre vraiment mon sentiment ? Je pense qu’il y a peu de chances que nous puissions fêter Noël avec nos neveux et nièces, grands-parents, tantes et oncles. Il est peu probable que nous puissions rassembler autant de membres de notre famille. Mais nous espérons que nous pourrons tout de même permettre aux familles de célébrer Noël".

"Nous espérons pouvoir améliorer la situation d’ici là. Un homme politique irlandais a dit un jour : Ce sera un hiver très difficile, mais il y aura après encore de très beaux printemps et étés. Nous devons traverser cette épreuve. Reporter Noël ? Non, nous n’allons vraiment pas faire cela. Il reste une marche de manœuvre, nous pouvons encore voir des gens, à l’air libre. On ne peut actuellement se voir physiquement, mais il reste toute une série de possibilités d’être en contact avec les autres. Nous pouvons nous aider et nous soutenir les uns les autres. Nous allons fêter Noël, mais autrement", estimait le ministre de la Santé publique.

Présente également sur le plateau de l’émission "De Zevende Dag", ce dimanche midi, la ministre fédérale de l’Intérieur Annelies Verlinden (photo) estimait que la perspective de fêter Noël en famille devrait motiver les gens à respecter les mesures sanitaires imposées actuellement à la population. "Mais je ne vais pas faire de promesses que je ne pourrais éventuellement pas tenir".

Les plus consultés