Chargement lecteur vidéo ...

La Flandre aura à nouveau son propre grand prix littéraire

A Anvers, les vacances d’automne annoncent traditionnellement le retour de la foire du livre - la Boekenbeurs -, qui attire quelque 120.000 visiteurs. Cette année aurait été la 84e édition, mais elle ne peut être organisée à cause de l’épidémie de coronavirus. Une foire alternative a donc été organisée, qui débutait ce dimanche 1er novembre : le "boeken-marathon" - un marathon littéraire. Jusqu’au 11 novembre inclus, l’ancien présentateur radio de la VRT, Tom De Cock, s’entretiendra avec des auteurs de tous genres sur leurs ouvrages et l’importance du livre dans notre société. Deux bonnes nouvelles en ouverture du marathon : les librairies peuvent rester ouvertes pendant le confinement et le ministre-président flamand et ministre de la Culture, Jan Jambon, annonce (vidéo) le retour d’un grand prix littéraire en Flandre dès 2022. Ou plutôt de deux prix, puisque la littérature pour la jeunesse sera également mise à l’honneur.

Jusqu’il y a trois ans, la Flandre possédait son propre prix littéraire : le Prix de la littérature Fintro, mieux connu auparavant sous le nom de Gouden Boekenuil. Mais il disparut en 2017. A l’ouverture ce dimanche de la Foire du livre alternative et virtuelle à l’Antwerp Expo - le Marathon littéraire -, le ministre-président flamand Jan Jambon annonçait le retour d’un "grand prix littéraire" en Flandre pour 2022. Qui sera doté d’une somme d’argent importante, encore à déterminer.

Il s’agit en fait de deux prix : le premier sera réservé à la fiction et la non-fiction, le second à la littérature pour enfants et pour la jeunesse. De quoi restaurer l’équilibre avec les grands prix littéraires des Pays-Bas.

Vé Bobelyn (photo), directrice de la Boekenbeurs anversoise (interviewée par Tom De Cock sur l’extrait vidéo), s’est réjouie de cette perspective. "Pareil prix est très important pour le secteur du livre. Tous les acteurs du secteur sont très enthousiastes à ce sujet". L’initiative du ministre de la Culture Jan Jambon s’inscrit dans le cadre du plan de relance du gouvernement flamand pour le secteur culturel.

Les plus consultés