La police d’Anvers met fin à plusieurs fêtes dans la ville

Dans la nuit de samedi à dimanche, la police anversoise est intervenue à plusieurs reprises pour mettre fin à des fêtes privées qui ne respectaient pas les règles de distanciation et l’interdiction de rassemblement. A un endroit, une policière a été prise violemment à partie par une femme.

Une patrouille d’intervention a contrôlé un appartement dans le quartier Stadswaag (photo archives), où 8 personnes étaient en train de fêter, en ne respectant pas les règles de prévention sanitaire en vigueur et en causant du tapage nocturne.

Une femme de 35 ans en état d’ébriété s’est montrée agressive face à la police, refusant de mettre un masque buccal et de rester à distance pendant le contrôle. Elle s’est attaquée à une inspectrice de police, la griffant plusieurs fois, notamment au visage. La policière est blessée et en incapacité de travail de quelques jours.

La jeune femme agressive a été arrêtée. Une deuxième personne qui tentait de contrecarrer l’intervention de police a fait l’objet d’une arrestation administrative.

Fête d’étudiants et fêtes Halloween

Sur la Place Franklin Roosevelt, la police a fait stopper une fête dans un logement d’étudiant qui rassemblait 12 personnes, âgées de 16 à 20 ans. Les jeunes ont quitté l’endroit, mais la police apprenait que la fête se poursuivrait à un autre endroit.

La police a donc fait un contrôle plus tard dans la nuit sur le Paardenmarkt, où elle a retrouvé plusieurs des mêmes étudiants participant à une autre fête. Pendant l’intervention, trois personnes ont pris la fuite par la fenêtre. Les 5 étudiants restants ont été arrêtés administrativement et sanctionnés, étant donné qu’il s’agissait d’une récidive et d’opposition à la police.

Ce dimanche à l’aube, la police a mené une intervention dans la commune anversoise de Berchem. Dix-sept personnes y fêtaient Halloween. Certaines ont essayé de fuir par le jardin, à l’arrivée de la police, avant de se raviser.

Un petit groupe de jeunes qui se trouvait en soirée dans la cour d’une école à Berendrecht, sans avoir causé de dégâts, a été renvoyé à la maison. Les parents des mineurs d’âge ont été informés.

La police anversoise a aussi contrôlé le parc de la ville (photo archives) et les quais de l’Escaut, après avoir vu passer sur les réseaux sociaux des appels à y fêter Halloween en groupe. Dans le parc, un groupe de 15 jeunes a été intercepté. Et sur les quais, trois personnes ont été arrêtées. Elles faisaient partie d’un groupe de 9, dont les autres avaient pris la fuite. Un jeune de 16 ans était en possession d’une quantité importante de feux d’artifice, qui a été confisqué.

Dans d'autres endroits aussi

Ailleurs en Flandre, des agents de police ont dû intervenir pour des faits similaires en divers endroits. Seize personnes ont ainsi vu leur fête suspendue vers 2-3 heures du matin dans une habitation d'Alost, a fait savoir le parquet de Flandre orientale. Elles se sont toutes vu proposer un règlement à l'amiable.

Entre vendredi matin 6h au dimanche matin 6h, 115 violations des mesures sanitaires ont par ailleurs été enregistrées dans la zone de police de Gand. La plupart d'entre elles concernaient le non-respect de l'obligation du masque buccal et le non-respect du couvre-feu. Tous les contrevenants se sont vu infliger le paiement immédiat d'une amende de 250 euros.

Enfin, dans le Brabant flamand, la police locale a mis un terme à une soirée d'Halloween organisée dans la nuit de samedi à dimanche à Rhode-Saint-Genèse. Pas moins de 76 personnes y participaient. "La police a relevé l'identité de toutes les personnes présentes. Elles peuvent s'attendre à une proposition de règlement à l'amiable de 250 euros", a déclaré le porte-parole du parquet de Hal-Vilvorde.

Les plus consultés