Chargement lecteur vidéo ...

Confinement : le calme après la tempête dans les commerces

Alors que samedi et dimanche nous avaient livré des images hallucinantes de rues commerçantes noires de monde - à Bruxelles, Gand ou Anvers notamment - en pleine épidémie, les consommateurs tentant encore de faire de derniers achats avant la fermeture des magasins qualifiés de non-essentiels, l’entrée en vigueur des mesures de confinement ce lundi à l’aube fournit de toutes autres images.

L’arrêté ministériel publié dimanche au Moniteur belge donne la liste des commerces et services jugés essentiels qui peuvent rester physiquement ouverts ou en activité. Petit à petit, certaines choses se précisent néanmoins.

Ainsi les magasins de peinture et les laveries automatiques font partie des exceptions à la fermeture des commerces "non-essentiels". Les services de car-wash doivent par contre rester fermés.

Les opticiens et audiciens peuvent rester ouverts, a confirmé le SPF Economie, après avoir signalé dans un premier temps qu'ils ne pourraient recevoir des clients que pour des urgences. "Étant donné qu'ils offrent des dispositifs médicaux, ces professions sont autorisées à exercer", écrivent les autorités dans la "foire aux questions" du site web info-coronavirus.be.

"Il s'agit de montures de lunettes, de verres avec prescription, de lentilles de contact et de solutions pour lentilles de contact", explique Viviane De Vries, de l'Association professionnelle des opticiens et optométristes (APOOB). Les lunettes de soleil ne font par contre pas partie des dispositifs médicaux, à moins qu'elles soient prescrites. Les opticiens ne peuvent donc en principe plus les vendre, mais elles peuvent être commandées et livrées ou retirées en magasin.

Les plus consultés