Le gouvernement flamand achètera 15.000 laptops pour des élèves défavorisés

Le ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts, débloque 10 millions d’euros pour l’achat de 15.000 nouveaux laptops destinés aux élèves les plus défavorisés en Flandre. D’ici une semaine, les premiers 4.000 appareils devraient être disponibles. Le ministre ajoutait dans l’émission "De ochtend" de la VRT qu’il se rend bien compte que nombre de ces élèves restent fragilisés à cause de la fermeture des écoles, malgré la mise à leur disposition d’un laptop. "Il faut tout faire pour les aider".

Cette commande s’ajoute aux 12.000 laptops qui avaient déjà été mis à la disposition d’élèves en Flandre, en collaboration avec l’organisation Digital for Youth. Les appareils de seconde main, recherchés pendant le premier confinement du printemps, n’étaient partiellement arrivés qu’au mois d’août, soit bien après la fin de l’année scolaire.

Maintenant que les élèves des 2e et 3e degrés des écoles secondaires du pays seront contraints de suivre partiellement les cours à distance via l’internet, après le congé d’automne prolongé jusqu’au 15 novembre, le ministre Weyts opte pour l’achat de nouveaux laptops. "Nous pouvons ainsi réagir rapidement, d’autant plus que la réserve de laptops de seconde main s’épuise lentement", indiquait le ministre à plusieurs journaux.

Le ministre de l’Enseignement estime que le total de 27.000 laptops suffira pour aider les élèves défavorisés. "Les coupoles des écoles, qui organisent la distribution des laptops aux élèves concernés, avaient fait savoir l’année scolaire dernière que 18.000 appareils seraient nécessaires au total". Les coupoles affirment, elles, qu’elles n’ont pas une vue claire sur le nombre total d’appareils réellement nécessaires.

Ben Weyts (photo) veut aussi réserver un millier de laptops pour des étudiants de l’enseignement supérieur. "A ce niveau-là aussi tous les étudiants n’ont pas un accès aisé à l’enseignement à distance", précise le ministre.

Internet gratuit

Un laptop ne suffit cependant pas pour pouvoir suivre les cours à distance. Il faut aussi avoir accès à une connexion internet de qualité suffisante. Les fournisseurs d’internet Telenet et Proximus prévoient en tous cas jusqu’à la fin de cette année scolaire une connexion internet gratuite pour les élèves qui ne disposent pas de l’internet à la maison.

Telenet distribue pour cela des codes d’accès gratuits, afin que les écoliers puissent se connecter aux points d’accès wifi publics du fournisseur. En octobre, Telenet annonçait aussi la mise à disposition d’un service internet de base bon marché pour les familles qui n’en avaient pas encore à domicile.

Les plus consultés