Les taxis Uber bientôt disponibles à Louvain, Anvers et Gand

L’entreprise de transport américaine Uber annonce qu’elle lancera ses services en Flandre le 9 novembre, et plus particulièrement dans trois grandes villes. Via l'application, un UberX pourra y être commandé à travers toute la Région flamande, avec la plus grande disponibilité à Anvers, Gand et Louvain. Les nouveaux services sont entièrement conformes à la nouvelle réglementation flamande sur les taxis, souligne l'entreprise. "Les villes flamandes ne sont pas contentes de l’arrivée de cette société", indique l’échevin du Commerce de Louvain, Johan Geleyns.

L’entreprise de taxis Uber, déjà présente de longue date à Bruxelles, affirme que la demande de voyages a augmenté dans plusieurs villes de Flandre, d'après le nombre de personnes qui ont ouvert l'application au cours des derniers mois et les conversations avec les conducteurs.

En raison de la pandémie de coronavirus, l'entreprise a introduit une série de dispositions et de mesures de sécurité en matière d'hygiène. Les passagers et les conducteurs doivent ainsi porter un masque buccal pendant le voyage et confirmer qu'ils ont compris et respecté les mesures locales de santé et de sécurité. L'application rappelle par exemple constamment à tous les utilisateurs de se laver ou de se désinfecter les mains et de garder les fenêtres ouvertes pour améliorer la ventilation pendant les déplacements.

"Les conducteurs partenaires sont également pourvus de désinfectants et Uber a équipé les véhicules de cloisons en polycarbonate", souligne la société américaine. Uber a également annoncé qu'elle subventionnera 10.000 voyages gratuits pour le personnel des hôpitaux d'Anvers, de Louvain et de Gand.

Nombre limité d’emplacements

“Avec la crise sanitaire, la situation est particulièrement calme pour les taxis à l’heure actuelle. En fait, c’est un désastre pour les entreprises de taxis", souligne l’échevin louvaniste du Commerce, Johan Geleyns (CD&V). Il aurait donc préféré ne pas voir Uber arriver dans la ville universitaire. "Uber vient maintenant y ajouter sa concurrence. Nous ne sommes pas du tout contents. Cela dessert le secteur".

La ville de Louvain va se concerter avec le secteur des taxis. Ces derniers possèdent leurs emplacements fixes dans la ville, qui les protègent donc partiellement. "L’avantage est que nous avons nos propres sociétés de taxis qui opèrent de façon très correcte, avec une connaissance approfondie de la ville. Et qui ont leurs propres emplacements", indique Geleyns.

"Ces places sont limitées, c’est leur mécanisme de protection. Nos sociétés de taxis opèrent aussi avec des tarifs corrects et nous sommes en train de leur préparer un label de qualité. Mais évidemment Uber va introduire une concurrence accrue. Nous ne pouvons nier que leurs tarifs sont moins chers. En tant que ville cela ne nous réjouit pas".

Les plus consultés