Deux mineurs interpellés à Eupen alors qu’ils projetaient de mener une attaque terroriste contre des policiers

Deux mineurs ont été interpellés à Eupen pour suspicion de tentative d'assassinat terroriste et de participation à une organisation terroriste. L’information, dévoilée par nos confrères de la RTBF, a été confirmée par le parquet fédéral. Ce dernier a précisé que les deux suspects sont âgés de 16 et 17 ans, et qu'ils ont été arrêtés à la suite de perquisitions menées le 31 octobre dernier à Eupen et à La Calamine. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une enquête menée par le procureur du Roi d'Eupen, avec le soutien du parquet fédéral.

D’après les informations de la RTBF, qui n’ont toutefois pas été confirmées par le parquet, les deux jeunes hommes avaient enregistré une vidéo d’allégeance à l’organisation terroriste Etat islamique. 

"Les deux mineurs ont été arrêtés et déférés devant le juge d'instruction et le juge de la jeunesse. Ils ont été placés en institution de protection de la jeunesse (IPPJ)", a indiqué le parquet fédéral dans un communiqué jeudi. 

"Grâce à l'excellente collaboration entre le parquet du procureur du Roi d'Eupen, le parquet fédéral et la Sûreté de l'État, et grâce à la grande qualité du travail des polices judiciaires fédérales d'Eupen et de Liège, une intervention rapide a pu être exécutée et d'éventuels faits délictueux ont pu être prévenus." 

Le parquet a ajouté qu'il ne communiquerait pas d'autres informations sur ce dossier afin de protéger la vie privée et l'évolution psycho-sociale des deux mineurs.

"Une preuve que le danger n'est pas écarté"

"Cette affaire montre que nos services de sécurité sont alertes, mais prouve aussi que le danger n'est certainement pas écarté", a réagi de son côté le cabinet du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD), après l'interpellation des deux mineurs d'âge.

Le ministre a signalé qu'il était au courant de l'affaire et que les services de renseignement, la police et l'Ocam sont particulièrement vigilants depuis les récents attentats en France et en Autriche, y compris sur les réseaux sociaux.

Le niveau d'alerte reste à 2

Le niveau d'alerte terroriste est maintenu à 2 en Belgique et n'est donc pas modifié à la suite de l'interpellation des deux jeunes à Eupen. Ces éléments avaient déjà été pris en compte dans la récente analyse de cette semaine de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) et tout est sous contrôle, a-t-il été assuré. 

La Belgique est sous alerte de type 2 depuis janvier 2018, ce qui signifie que la menace est considérée comme peu vraisemblable. Après les attentats de Paris en novembre 2015, le niveau d'alerte avait longtemps été maintenu à 3, passant même par le niveau 4 à certains moments.

Les plus consultés