Covid-19 : Le nombre moyen des décès a quasi doublé par rapport à la semaine dernière

Le nombre moyen d'infections au coronavirus est passé à 13.213 par jour entre le 27 octobre et le 2 novembre, indique vendredi l'Institut de santé publique Sciensano dans son bilan provisoire. Cela représente une baisse de 16% par rapport à la période de sept jours précédente. Le nombre d'admissions à l'hôpital est également toujours en progression mais ralentit: il s'établit à 663 par jour en moyenne, en hausse de 7% (contre une augmentation de 15% jeudi). Par contre, le nombre de décès a presque doublé par rapport à la semaine dernière.

Le nombre de contaminations en Belgique s'élève désormais à 479.341.
Actuellement, 7.282 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19, soit un recul de 2%, dont 1.428 en soins intensifs (+1%). Au total, 33.834 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la crise.

Le Covid-19 a également causé la mort de 12.520 personnes en Belgique depuis le début de l'épidémie, en hausse de 189 unités par rapport aux chiffres publiés jeudi. En moyenne, 159 personnes sont décédées chaque jour entre le 27 octobre et le 2 novembre, à cause d'une infection au Covid-19. Ce chiffre a presque doublé par rapport à la semaine dernière (du 20 au 26 octobre), où 81 personnes étaient décédées en moyenne par jour. 

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées, atteint 27,8% à l'échelle nationale.
 

Le site de GSK à Wavre a produit ses premiers lots d'adjuvants en vue d'un candidat-vaccin

Le site de GSK à Wavre a produit son premier lot d'adjuvant, "une étape importante dans la lutte contre le Covid-19", a annoncé vendredi le groupe pharmaceutique. Cet adjuvant sera notamment utilisé pour le candidat-vaccin développé grâce au partenariat entre GSK et l'entreprise Sanofi.

L'ajout d'un adjuvant dans la composition d'un vaccin permet non seulement d'améliorer la réponse immunitaire de la personne vaccinée, mais également de réduire la quantité nécessaire d'antigènes ou de protéines vaccinales requises par dose, explique GSK.

"Ceci pourrait donc permettre de produire plus de doses de vaccin pour protéger un plus grand nombre de personnes plus rapidement", souligne dans un communiqué le groupe pharmaceutique rappelant, au passage, que c'est à Rixensart dans le Brabant wallon, "au cœur du centre historique de recherche et développement de la division vaccins de GSK, que la technologie des adjuvants a été développée en 1993.

GSK s'est engagé à produire un milliard de doses d'adjuvant d'ici à la fin de 2021, notamment sur le site de Wavre. Ces adjuvants seront utilisés pour le candidat-vaccin contre le Covid-19 développé en partenariat avec Sanofi, mais aussi au travers de plusieurs autres collaborations comme celles avec Clover et Medicago.

GSK et Sanofi ont déjà conclu des accords avec plusieurs pays et instances supranationales pour un total de plus de 732 millions de doses de vaccin: jusqu'à 300 millions de doses avec l'Union Européenne, 100 millions de doses avec le gouvernement américain, 60 millions de doses avec le gouvernement anglais et 72 millions de doses avec le gouvernement canadien. Sanofi et GSK ont également annoncé que 200 millions de doses seraient mises à disposition du programme international Covax, lancé par l'OMS et dont l'objectif est d'aider à assurer un accès équitable aux futurs vaccins contre le Covid-19.
 

Les plus consultés