Les magasins de tabac en Province d’Anvers peuvent rouvrir par ordre de la gouverneure Cathy Berx

En Belgique, les magasins de tabac ne figurent pas sur la liste des magasins essentiels ouverts. C’est un gérant d'un bureau de tabac de Baarle-Hertog (Anvers), qui avait tiré la sonnette d’alarme. Il s'est adressé au conseil communal en faisant remarquer que l'on pouvait toujours acheter des produits du tabac dans les stations d'essence, les supermarchés et les magasins de journaux. "Il y a donc une concurrence déloyale et les cigarettes sont également essentielles pour les fumeurs", a-t-il déclaré sur Radio 2 Antwerpen (VRT). La gouverneure d’Anvers Cathy Berx lui a donné raison. 

Pieter Loots, exploitant du magasin de tabac « Tabakshoekje » à Baarle-Hertog, est soulagé de pouvoir à nouveau ouvrir son commerce. "Je pense que la gouverneure a fait une évaluation très correcte du problème", a-t-il déclaré dans l’émission répond-il dans « Start je dag » (Radio2). "C’était une concurrence déloyale et 20 % de notre population fume. Le tabac est un produit essentiel pour eux".

La gouverneure d'Anvers, Cathy Berx, le confirme et pense qu'il n'appartient pas au gouvernement d'interdire une habitude même malsaine. "Cela équivaudrait à un détournement de pouvoir si le gouvernement devait utiliser cela comme une occasion de prescrire un mode de vie sain sur des questions qui n'ont rien à voir avec la pandémie", estime-t-elle. "Interdire le tabac maintenant serait préjudiciable au bien-être mental des fumeurs".

Les autres produits, qui ne sont pas du tabac, doivent être cachés et ne peuvent être vendus dans les bureaux de tabac. Ils ne peuvent être vendus qu'en ligne.

Les plus consultés