Covid-19 : Le nombre d'infections reste élevé mais les chiffres évoluent dans le bon sens

"Le nombre d'infections reste élevé, mais les chiffres évoluent dans le bon sens", a indiqué le porte-parole interfédéral Covid-19 Steven Van Gucht vendredi, lors du point presse du Centre de crise. Selon Sciensano, le pic de la deuxième vague se dessine enfin.

Le nombre moyen de contaminations au coronavirus est passé à 13.213 par jour entre le 27 octobre et le 2 novembre, indique vendredi l'Institut de santé publique Sciensano dans son bilan épidémiologique. Ce nombre continue de baisser, tout comme les admissions à l'hôpital, a ajouté le second porte-parole interfédéral Yves Van Laethem.

Le nombre de patients en soins intensifs continue en revanche d'augmenter, même si le rythme ralentit. Enfin, bien que le nombre de décès soit encore très élevé, un léger ralentissement est également constaté.

"Il semble que nos efforts commencent à porter leurs fruits, mais la route est encore longue. Il faudra maintenir le rythme actuel pendant encore de longues semaines avant que l'on puisse se considérer en sécurité. Ce n'est pas le moment de baisser les bras", a déclaré Yves Van Laethem.

Dans 16 % des maisons de repos en Flandre, il y a dix infections ou plus

Le nombre d'infections dans les maisons de repos reste élevé. Ce nombre double encore chaque semaine, mais il augmente moins rapidement. Dans 16 % des maisons de repos en Flandre, il y a dix infections ou plus.

"En Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, nous avons presque doublé le nombre de cas COVID par rapport à la semaine précédente. Le nombre augmente moins rapidement", déclare Steven Van Gucht. Au total, 48 des 1 000 résidents des maisons de repos flamandes sont actuellement atteints d'une infection coronarienne, contre 25 la semaine dernière. En Wallonie, cela représente une augmentation de 67 à 108 infections pour mille habitants, à Bruxelles de 39 à 61.
Parmi les maisons de repos flamandes, 41% sont confrontées actuellement à au moins une contamination, 62% en Wallonie et 53% à Bruxelles. "Le nombre de maisons de repos sans COVID est donc toujours en baisse", explique Steven Van Gucht.

Le nombre de foyers importants, avec 10 infections ou plus, continue également d'augmenter. En Flandre, elle touche aujourd'hui 16 % des centres de soins résidentiels, en Wallonie 26 % et à Bruxelles 16 %.

"Avec l'augmentation du nombre d'infections dans les maisons de repos, le personnel traverse une période difficile. Cette tâche difficile, combinée à des infections parmi le personnel lui-même, entraîne malheureusement de plus en plus de départs", explique Steven Van Gucht. "De nombreux étudiants travaillent donc comme bénévoles dans divers secteurs de soins, notamment dans les centres de soins résidentiels. Nous voulons exprimer notre soutien au personnel et aux étudiants, aux bénévoles et aux aidants informels".

Les plus consultés