La gestion de la crise sanitaire et économique a déjà coûté 17,5 milliards d'euros en 2020

Les mesures prises par l'ensemble des pouvoirs publics pour lutter contre la crise causée par le coronavirus ont coûté cette année plus de 17,5 milliards d'euros, a indiqué la secrétaire d'État au Budget et à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker (Open VLD), dans un sa note de politique générale qu'elle présentera à la Chambre. 

Ce coût se répartit entre le gouvernement fédéral et la sécurité sociale, à hauteur de 12,784 milliards d'euros, la Flandre (2,707 milliards), la Wallonie (1,377 milliards), la Région bruxelloise (443 millions), la Fédération Wallonie-Bruxelles (189) et la communauté germanophone (31), a-t-elle précisé dans le document publié vendredi sur le site de la Chambre. Le total représente 3,9% du Produit intérieur brut (PIB). 

En 2021, l'impact budgétaire de la crise du Covid-19 devrait s'élever à 3,049 milliards d'euros pour l'ensemble des pouvoirs publics belges (dont 2,1 milliards pour le fédéral et la sécurité sociale), soit 0,6% du PIB, selon Mme De Bleeker qui se fonde sur des chiffres datant du 27 octobre. 

Les nouvelles mesures pas prises en compte

La batterie de mesures dévoilée vendredi par le gouvernement fédéral pour soutenir l'économie face à la deuxième vague de coronavirus n’est pas comprise dans ces dépenses, a souligné le porte-parole de la secrétaire d'Etat. 

Vendredi, le gouvernement a notamment annoncé une somme supplémentaire de 200 millions d'euros à terme pour le personnel des soins de santé, la réouverture du chômage temporaire à toutes les entreprises ou encore la prolongation du double droit passerelle de crise pour les indépendants. 

Selon Mme De Bleeker, le gouvernement De Croo lancera un plan ambitieux de relance en concertation avec les Régions, les Communautés et les autorités locales. Ce plan de relance et d'investissements "donnera un puissant coup de fouet à notre économie, créera des emplois et accélèrera la transition vers une économie bas carbone". Au total, 4,7 milliards d'euros de moyens cumulés ont été inscrits à cet effet pour la période 2020-2024 dans l'accord du gouvernement fédéral. 

Les plus consultés