La Flandre débloque 12 millions d’euros pour le remplacement des profs malades ou en quarantaine

Le gouvernement flamand a décidé de débloquer 12 millions d’euros pour les remplacements à court terme d’enseignants dans les écoles et les internats. D’après le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA), cette mesure est nécessaire pour mieux pallier aux absences d’instituteurs malades ou en quarantaine. 

D’après le ministre, les systèmes actuels de remplacement et d’heures supplémentaires ne suffisent plus à répondre aux besoins dans toutes les écoles. 

L’Agence flamande des services de l’Enseignement va ainsi instaurer un centre de signalement destiné aux écoles et aux internats. Les établissements qui trouvent un remplaçant pourront par cet intermédiaire se faire rembourser. 

Selon Ben Weyts, les moyens mis en place devraient être suffisants pour toute la durée de l’année académique. Il souligne par ailleurs que la flexibilité de ce système permettra aux écoles d’engager elles-mêmes facilement des remplaçants, sans devoir passer par de lourdes charges administratives. 

Les plus consultés