Thomas Verbruggen

Afficher une flamme à sa fenêtre pour le lancement de l’opération "De Warmste Week"

Vous l’avez peut-être déjà aperçue aux fenêtres en Flandre : la flamme caractéristique de la "Semaine la plus chaude" (De Warmste Week). Cette flamme veut montrer qu’une personne s’engage à aider les autres là où elle le peut.  De nombreuses idées originales circulent sur les réseaux sociaux avec le hastag #dewarmsteweek. Faire la différence pour chacun : ce sera plus que jamais la base de l’action philanthropique de la VRT, cette année même durant la crise du coronavirus.

Pendant ces vacances de la Toussaint prolongées, de nombreux Flamands ont déjà accroché cette affiche avec le message "Une flamme brûle ici pour toi" pour montrer qu'ils veulent faire la différence. Les grands rassemblement ne seront pas possibles cette année mais les petites initiatives sont encouragées, comme l’a expliqué Linde Merckpoel de Studio Brussel.

"Nous devons être là les uns pour les autres, surtout quand les choses sont plus difficiles, mais il n'est pas toujours facile de faire le premier pas. La flamme de la "Semaine la plus chaude" veut abaisser ce seuil et inviter chacun à s'entraider là où il le peut. Par une conversation chaleureuse, un petit geste, un bol de soupe, un coup de téléphone pour proposer de l'aide : il existe de nombreuses façons de faire la différence pour les autres".

D’après un récent sondage réalisé par Ipsos à la demande du CNCD 11.11.11, les Belges (Flamands, Bruxellois et Wallons confondus) sont en demande d'un monde plus solidaire et plus durable dans le contexte de la pandémie de coronavirus.
 

Les plus consultés