Chargement lecteur vidéo ...

Découvrez le nouvel airbus ravitailleur belge : l’A330 MRTT

C'est une première pour notre pays, avant la fin de cette année, un avion belge pourra ravitailler en vol d'autres avions de chasse. Cet avion fera partie de la flotte multinationale de neuf appareils, la "MRTT Multinational Fleet" qui rassemble l'Allemagne, les Pays-Bas, le Luxembourg, la République tchèque, la Norvège et la Belgique. Avec l'arrivée de cet Airbus 330 MRTT, un petit pas en avant a été fait vers une défense européenne indépendante.

L'Airbus 330 MRTT est la version militaire de l'appareil commercial de type A330. Mais l'avion peut faire beaucoup plus. MRTT signifie "Multi-role Tanker Transport". " Il est conçu pour réaliser des missions de ravitaillement en vol, du transport de passagers et/ou de fret et d'évacuation médicale (ou Medevac en jargon militaire).

Avec les Pays-Bas, l'Allemagne, le Grand-Duché de Luxembourg et la Norvège, la Belgique gère une flotte de neuf avions ravitailleurs et de transport. Notre pays a investi 258 millions d’euros dans le MRTT.

Les avions sont basés aux Pays-Bas, quel que soit leur lieu d'immatriculation. Comme notre pays fonctionne selon un système de "pooling", il peut également disposer de plusieurs avions en même temps, si nécessaire, par exemple si un grand nombre de nos compatriotes doivent être rapatriés d’urgence.

Les avions de chasse ont une autonomie relativement limitée de plusieurs milliers de kilomètres, en fonction de leur armement et de leur vitesse. Chaque fois qu'un avion de chasse atterrit et décolle pour se ravitailler en carburant, c'est souvent très contraignant, ou parfois tout simplement impossible, par exemple au-dessus d’un territoire ennemi ou au-dessus de la mer. C'est à ce moment-là qu’intervient l’avion ravitailleur.
 

Compatible pour plusieurs types d'avions de chasse

Différents types d'avions de chasse européens et de l'OTAN peuvent se ravitailler en carburant. Entre autres, les F-16, F-35, Eurofighter Typhoon, F/A18, Tornado ou A400M sont compatibles.

L'équipement de ravitaillement en carburant est incorporé dans la queue et les ailes de l'avion. Grâce à un système de caméras et de radars, le ravitaillement en carburant sera presque entièrement automatique à l'avenir. "En fait, dans cet avion, nous faisons avec trois membres d'équipage ce que nous faisions avec cinq ou six," explique Patrick l'un des deux Belges formés pour faire fonctionner le nouveau système.

L'Europe souffrait d'une pénurie d'avions ravitailleurs

Au cours de l'opération au-dessus de la Libye, il est rapidement apparu que l'Europe disposait de beaucoup trop peu d'avions ravitailleurs pour pouvoir mener une opération aérienne d'une semaine", explique de son côté le pilote Kurt Deprez.

L'Agence européenne de défense (AED), mais aussi l'OTAN, ont identifié la pénurie d'avions-citernes comme une lacune stratégique en Europe.
Notre pays a conclu un partenariat européen, avec le soutien de l'OTAN, dans le cadre duquel une flotte de neuf avions est gérée et utilisée ensemble. Il s'agit de l'Allemagne, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la République tchèque et de la Norvège.

La majorité de la flotte est basée sur une base militaire à Eindhoven, aux Pays-Bas. Trois avions sont basés à Cologne. Quelque 25 militaires belges travaillent à Eindhoven.
 

Les plus consultés