Le Forum des minorités n’est pas écarté, mais doit collaborer avec Join.Vlaanderen

Lundi, le ministre flamand de l'Egalité des chances Bart Somers (Open VLD) annonçait que le Minderhedenforum (Forum des minorités) qui était ces 18 dernières années l'organe consultatif reconnu du gouvernement flamand pour lui rapporter la parole des minorités ethniques et culturelles, serait remplacé par un nouveau venu : "Join.Vlaanderen". Mais la décision a suscité de vives critiques politiques et le ministre Somers (photo) a été contraint de revenir sur sa décision. Il propose que les deux organisations collaborent dorénavant. Il estime que le Forum et Join.Vlaanderen se complètent bien.

Le ministre flamand de l'Égalité des chances avait annoncé ce changement lundi dans un communiqué, après avoir déjà averti en mars dernier qu'une prolongation du statut du Minderhedenforum pour 5 ans (avec des subsides 750.000 euros à la clef) n'allait pas de soi car l'organisation ne répondrait pas aux nouveaux critères de reconnaissance du gouvernement Jambon (N-VA-CD&V-Open VLD). Bart Somers avait lancé un appel à projet auquel trois organisations ont répondu, dont Join.Vlaanderen. Finalement choisie, cette dernière est un nouveau réseau où citoyens, experts et autres acteurs sont appelés à coopérer à la participation sociétale des personnes issues de l'immigration. 

"En ouvrant l'organisation participative à des experts, des travailleurs sociaux, des enseignants, des entreprises et des citoyens engagés, davantage de personnes d'origine étrangère se sentiront réellement représentées", justifie le ministre Somers. Le Forum des minorités s'était montré particulièrement critique sur le programme du nouveau gouvernement flamand. L'exécutif, de son côté, avait averti qu'il ne subventionnerait pas "les organisations qui encouragent la ségrégation". 

Pour Bart Somers, Join.Vlaanderen a l'avantage de n'être pas une coupole d'associations ethnico-culturelles. Le besoin se faisait sentir d'une organisation "qui prend la diversité-même comme point de départ". Relativement jeune, Join.Vlaanderen est notamment l'organisation qui, avec l'entrepreneur social bruxellois Hassan Al Hilou, rassemble des jeunes issus de l'immigration sur divers hackathons pour voir comment conscientiser davantage aux mesures corona. 

Des partenariats potentiels sont à l'étude, depuis des initiatives universitaires telles que Citizenlab, Markant vzw, Black History Month et ASATT vzw jusqu'à la Confédération flamande des professions de l'immobilier. "Join.Vlaanderen est novatrice et orientée vers le concret et l'action", avait expliqué le ministre Somers. Une phase de négociation de plusieurs semaines s'ouvre pour établir un programme pluriannuel et un accord de coopération. La reconnaissance définitive de Join.Vlaanderen pour la période 2021-2025 doit ensuite être soumise au gouvernement.

Décision controversée

Mais l'opposition de gauche (Groen, SP.A et PVDA) a vivement critiqué le projet de Join.Vlaanderen, qui ne convainquait pas non plus le CD&V, dans la majorité. Ce jeudi, Bart Somers a reconnu que le Forum des minorités avait fait des efforts dans l'action sur le terrain, la participation citoyenne et l'inclusion. Il s’est entretemps réuni avec le Forum et Join.Vlaanderen et appelle désormais les deux projets à coopérer entre eux.

"Les deux se complètent bien. Et le Forum a lui-même reconnu dans son dossier pour l’obtention de subsides que la société a évolué. Beaucoup de gens ne se reconnaissent plus dans l’identité de leurs parents migrants ou grands-parents. Des associations qui se basent uniquement sur les caractéristiques ethnico-culturelles n’ont pas d’avenir". Bart Somers estime que Join.Vlaanderen, "parce qu’elle est une nouvelle organisation, embrasse mieux cette nouvelle diversité" des minorités ethniques et culturelles. "Et le Forum se rend compte qu’il a besoin de renouveau". 

Au-delà des études et des notes politiques, le ministre flamand de l’Egalité des chances estime qu’il faut davantage d’action sur le terrain. Ce qui était aussi souligné dans le dossier de Join.Vlaanderen. "Je voudrais que les deux organisations élaborent un dossier intégré. Elles doivent dépasser leurs propres intérêts pour collaborer vers un but, une plus grande diversité en Flandre. Les inégalités doivent être corrigées, en allant sur le terrain. Cela s’est trop peu fait ces dernières années. Je le considère comme une priorité”, concluait Bart Somers.

Les plus consultés