UZ Leuven

Covid-19 en Belgique : le pic d'occupation des soins intensifs est derrière nous

Le pic d'occupation des soins intensifs lors de la deuxième vague, avec 1.474 patients, a été atteint le 9 novembre, a indiqué lundi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19 lors de la conférence de presse du Centre de crise, confirmant que les nombres de contaminations et d'hospitalisations moyennes par jour sont en baisse.

Le nombre d'admissions à l'hôpital pour cause de Covid-19 continue de diminuer dans toutes les provinces et s'établit désormais à 463 par jour en moyenne entre le 9 novembre et le 16 novembre (-22%).

Le nombre de personnes hospitalisées s'élève à 6.518, dont 1.439 patients traités aux soins intensifs. Parmi eux, 894 ont besoin d'une aide pour respirer. "La courbe des hospitalisations est un peu plus lente à diminuer que celle des infections, mais c'est normal. Il ne faut pas s'en inquiéter, elle diminue de moitié environ tous les 20 jours", précise le porte-parole interfédéral.

Depuis le début de la pandémie, 38.577 personnes ont été admises à l'hôpital. Selon les chiffres de Sciensano, 1.161 transferts de patients entre hôpitaux ont par ailleurs été enregistrés depuis le 1er octobre, dont 19 sur la journée de samedi. 

Une baisse pour toutes les tranches d'âge

Le nombre de contaminations confirmées est en baisse. Du 6 au 12 novembre, il y a eu 5.057 contaminations quotidiennes en moyenne, soit une diminution de 47% par rapport aux sept jours précédents. "Cette diminution se présente dans toutes les tranches d'âge", précise Yves Van Laethem.

"Pour l'instant, les chiffres les plus élevés concernent les 40-50 ans. L'âge moyen continue d'augmenter et est de 47 ans. Chez les personnes âgée, la diminution est plus lente mais se poursuit également. En nombre absolu, c'est le Hainaut qui a le plus de contaminations par jour, mais nettement en dessous de 1.000 cas, avec 899 par jour." La Belgique totalise 535.939 cas positifs depuis le mois de mars et le début de la pandémie. 

"Une diminutiondes décès en vue"

Dans le même laps de temps, 197 personnes sont décédées en moyenne chaque jour, un chiffre en augmentation de 7% par rapport à la semaine précédente. "Mais on a l'impression que s'amorce bientôt une diminution. Le vendredi 6 novembre était probablement le pic des décès de cette deuxième vague avec 215 décès ce jour-là", souligne Yves Van Laethem.

Le pays déplore depuis le début de la pandémie 14.421 morts du Covid-19. 

L’épidémie tend à ralentir

Le taux de reproduction du virus, calculé sur base du nombre de nouveaux cas diagnostiqués par des tests de laboratoire, s'établit, lui, à 0,861 au niveau national. Ce chiffre, sous la barre de 1 depuis plusieurs jours, signifie que l'épidémie tend à ralentir.

L'incidence, qui rend compte du nombre de nouveaux cas par tranche de 100.000 habitants, s'établit à 892,4 (-50%).

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées, atteint désormais 20,2% en moyenne entre le 6 et le 12 novembre (-5,3%) à l'échelle nationale.

Les plus consultés