Découverte archéologique inattendue à Heusden-Zolder : des traces romaines et médiévales

Au cours de l’examen préliminaire d’un terrain dans la commune limbourgeoise de Heusden-Zolder, des archéologues ont découvert des traces datant de la fin de l’Age du fer, de la période romaine et du Moyen-Age. C’est la première fois que des fragments historiques sont retrouvés dans cette commune. Le terrain tout entier va maintenant être retourné, à la recherche d’éventuelles autres restes archéologiques.

La découverte s’est produite dans les prairies qui se trouvent derrière le centre sportif Olympia, dans le centre de Heusden. Une nouvelle zone d’habitations y est prévue, nécessitant donc un examen préliminaire du terrain.

Le bureau de l’archéologue Jeroen Verrijckt a pour mission d’effectuer cet examen de terrain. Il se dit lui aussi surpris par la découverte exceptionnelle. "Les tranchées réalisées dans le sol ont révélé pas moins de 133 traces archéologiques allant d’éclats d’objets à un puit d’eau, en passant par des trous de pieux, des fosses et des petits fossés. Ce sont avant tout les 29 fragments qui sont intéressants : onze d’entre eux datent de la fin de l’Age du fer, un éclats provient du Moyen-Age, et le reste remonte à l’époque romaine. Parmi ceux-ci il y a un morceau d’un récipient en verre et un objet en silex", indique l’archéologue.

Ancien lieu d’habitation

"Il s’agit de traces claires d’habitation au cours de ces différents âges. Il se pourrait, par exemple, qu’il y ait eu une ferme à cet endroit, à laquelle se sont peut-être ajoutées par la suite des fermes érigées par les enfants du premier fermier", indique Jeroen Verrijckt.

Tout porte donc à croire qu’il y a eu de l’habitation sur le terrain du Morteveld à la fin de l’Age de fer (environ 200 avant Jésus Christ), pendant la période romaine (150 à 200 après JC) et au Moyen-Age. Pareilles découvertes archéologiques ont déjà eu lieu dans le Limbourg notamment, mais d’après le bureau d’architectes Verrijckt c’est la première fois que cela se produit à cet endroit de Heusden-Zolder.

En raison de cette découverte, il faudra attendre l’approbation du département Patrimoine du gouvernement flamand pour pouvoir retourner l’entièreté du terrain, qui fait environ 4 hectares. Les archéologues s’attendent à y trouver encore davantage de restes anciens.

Ces fouilles devraient durer plus de deux mois, alors que l’examen des découvertes et la confection du rapport final pourraient prendre entre 18 mois et deux ans. "D’autres découvertes pourraient être très intéressantes et nous révéler comment les humains ont vécu ici à ces époques anciennes, comment ils ont cultivé la terre et à quoi ressemblait le paysage ici", précise Jeroen Verrijckt.

Les propriétaires des différentes parcelles recevront davantage d’informations ces prochains jours. D’après l’échevine de l’Aménagement du territoire Isabelle Thielemans (CD&V), il était prévu de débuter fin 2021 à poser des routes et une infrastructure sur le terrain, pour terminer vers le milieu de 2022. Il se pourrait que l’étude étendue du terrain retarde de quelques mois le début des travaux d’aménagement.

Les plus consultés