Un membre d’un groupe d’extrême droite poursuivi pour un salut nazi au mémorial de Breendonck

Le tribunal correctionnel de Malines a lancé des poursuites contre un membre du groupe d'extrême droite Right Wing Resistance, pour un salut nazi réalisé en 2019 à Breendonk (Anvers), a appris mercredi le site web d'actualité Apache à bonne source. L'information a été confirmée par le porte-parole du parquet, Kristof Aert.

Le jeune homme, qui est le fils de Rob Verreycken, membre du Vlaams Belang était accompagné d'une dizaine d'autres membres de la section flamande du groupe d'extrême droite Right Wing Resistance, pour visiter l'ancien fort militaire de Breendonk durant l'été 2019. 

Ce fort, situé dans la localité éponyme, a été utilisé comme camp de concentration par l'occupant allemand durant la Seconde Guerre mondiale. Le site est aujourd’hui un important lieu de mémoire, visité par de nombreux groupes scolaires.

C'est dans le 'casino', une salle du camp qui servait de réfectoire aux nazis, sous la croix gammée et l'inscription "Meine Ehre heisst Treue" (Mon honneur s'appelle fidélité, devise SS) que le fils de Rob Verreycken, entre autres, a réalisé le salut nazi et a été photographié. C'est lorsque la photo a été diffusée sur les réseaux sociaux qu'une plainte a été déposée.

L'enquête ouverte par le parquet a mené le jeune homme à faire l'objet d'une citation à comparaître. L'audience d'introduction est prévue pour début janvier 2021.
 

Les plus consultés