Jonas Roosens

Les travaux peuvent commencer : le projet anversois de liaison Oosterweel obtient un permis d’environnement

La ministre flamande de l'Environnement, Zuhal Demir, a annoncé vendredi avoir accordé le permis d'environnement au gigantesque projet de liaison Oosterweel, destiné à boucler le ring périphérique d'Anvers. De nombreuses préparations sont déjà en cours, mais les travaux de construction pourront maintenant débuter, dès 2021. Le ministre-président Jan Jambon et la ministre de la Mobilité Lydia Peeters (Open VLD) parlent d’un moment historique pour la Région flamande.

Avec la délivrance du permis d'environnement à l'entreprise publique Lantis ("Leefbaar Antwerpen door Innovatie en Samenwerken" - traduisez en français par ‘Anvers viable par l'innovation et la coopération’), le premier coup de pelle peut être donné au plus important projet d'infrastructure mené en Flandre depuis des décennies, a souligné vendredi la ministre flamande de l’Environnement Zuhal Demir (N-VA). 

Le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), a pour sa part évoqué un "jour historique pour la Flandre comme carrefour économique de l'Europe". Cette étape dans la procédure intervient près de 24 ans après la demande formulée par le gouverneur de la province d'Anvers de l'époque, Camille Paulus, de trouver une solution durable aux problèmes de congestion autour de la métropole anversoise.

"Le projet qui reçoit un permis aujourd’hui n’est pas celui imaginé il y a 24 ans", soulignait Zuhal Demir. "Grâce aux mouvements citoyens stRaten-generaal, Ademloos et Ringland, mais aussi au gouvernement flamand, à la ville d’Anvers et à l’intendant, la liaison Oosterweel est maintenant incluse dans un grand projet d’habitabilité et c’est une bonne chose". 

"Les avis divergent. Mais tout le monde s’accorde depuis toujours sur un point : l’accessibilité et la viabilité de la Flandre sont terriblement importantes pour le bien-être et la prospérité des Flamands", concluait Demir.

Fin des travaux vers 2030

La liaison Oosterweel prévoit de relier l'autoroute E34 au ring périphérique d'Anvers à hauteur du Palais des Sports à Merksem. Il comprend la construction d'un tunnel à péage sous l'Escaut et d'un viaduc haubané courbe de plus de 600 mètres de long sur la rive droite au-dessus des docks. 

Le viaduc à double étage, baptisé "Lange Wapper", sera supporté par deux piliers plus hauts que la cathédrale Notre-Dame d'Anvers. La liaison tient son nom de l'ancien village d'Austruweel (en néerlandais: Oosterweel). L'objectif est d'améliorer la mobilité à Anvers et dans ses environs ainsi que la qualité de vie pour des centaines de milliers de personnes. 

De par son ampleur, ce projet d'un coût estimé à 5 milliards d'euros et réalisé dans le cadre d'un partenariat public-privé nécessite une étude d'incidence, appelée MER ("milieueffectrapport"). Les premiers travaux, de faible ampleur, ont déjà débuté sur la rive gauche de l'Escaut. Si tout se passe comme prévu, la construction devrait être achevée vers 2030.

Les plus consultés