Chargement lecteur vidéo ...

Bpost cherche des moyens d’améliorer la livraison des très nombreux paquets

La ministre des Entreprises publiques Petra De Sutter demandait ce samedi à bpost de revoir sa décision de ne pas livrer 5% des paquets à leur destination finale dans les semaines à venir et de demander aux destinataires de venir les chercher dans un point d’enlèvement. L’entreprise de poste réagit ce dimanche en affirmant qu’elle continue à chercher des solutions pour organiser au mieux la livraison des très nombreux paquets. Mais pour l’instant les points d’enlèvement sont maintenus.

A l’heure actuelle, bpost doit gérer la livraison de plus de 500.000 paquets par jour dans le pays. Elle ne parvient pas à le faire, malgré l’engagement de centaines de collaborateurs supplémentaires. Et il semblerait que, dans la pratique, la situation ne change pas immédiatement.

"Notre mission est réellement de livrer tous les paquets à leurs destinataires", indiquait ce dimanche à la VRT Veerle Van Mierlo, porte-parole de bpost. "C’est à cela que s’attèlent chaque jour les 27.000 hommes et femmes qui travaillent pour l’entreprise. C’est notre objectif. Dans ces prochains jours, 95% de tous les paquets seront encore livrés au domicile des destinataires. Nous cherchons encore des solutions pour pouvoir réellement aider tous les clients".

Les points d’enlèvement seront-ils maintenus pour les 5% de colis restants ? "Nous étudions la situation de jour en jour. Les personnes qui seraient concernées par cette mesure en seront informées via email, avec une indication claire de l’adresse où le paquet doit être cherché", précisait Veerle Van Mierlo.

Les plus consultés